Plongée sous-marine : Les meilleurs conseils pour vos oreilles

Plongée sous-marine : Les meilleurs conseils pour vos oreilles

Plongée sous-marine et Oreille : Suivez nos conseils de prévention...


L'oreille est un organe majeur, responsable de notre audition ainsi que de notre équilibre.

Les plongeurs doivent veiller à bien prendre soin de leurs oreilles car les blessures sont très fréquentes et peuvent être graves.

Notre oreille

L'oreille est divisée en trois parties :

  • l'oreille externe,
  • l'oreille moyenne
  • l'oreille interne.


L'oreille externe comprend le conduit auditif où le cérumen est produit par les glandes.

Le tympan sépare l'oreille externe de l'oreille moyenne.

L'oreille moyenne est connectée à la gorge via la trompe d'Eustache.

L'oreille moyenne est remplie d'air statique et c'est l'espace que nous devons équilibrer lorsque nous plongeons.
Cette action est réalisée en déplaçant l'air vers ou hors des trompes d'Eustache.

La pression dans l'oreille moyenne doit correspondre à la pression dans l'oreille externe et interne.
Les trompes d'Eustache sont normalement fermées et ne sont ouvertes que dans notre environnement naturel hors de l'eau lorsque nous avalons ou lorsque nous équilibrons.

Situées entre l'oreille moyenne et l'oreille interne existent deux ouvertures recouvertes de fines membranes, les fenêtres rondes et ovales.
Celles-ci joue un rôle capital lors de la transmission des sons dans l'oreille interne et permettent le bon fonctionnement de l'audition. L'oreille interne est située dans une cavité complexe appelée le labyrinthe osseux.

L'oreille interne est non seulement importante pour l'audition, mais également pour l'équilibre en mouvement ou à l'arrêt.

Nous ne développerons pas davantage ici la physiologie de l'oreille, car nous venons de vous présenter les zones les plus importantes de l'oreille à connaître pour les plongeurs.

Voici maintenant un florilège de conseils à suivre sur les meilleures techniques d'équilibre et de prévention de vos oreilles :

EQUILIBRAGE

De nombreuses techniques différentes peuvent être utilisées pour équilibrer l'air dans l'oreille moyenne, ou en d'autres termes pour ouvrir les trompes d'Eustache.

Le son «pop» ou «clic» que nous entendons est l'air qui passe de la gorge à l'oreille moyenne.

La règle élémentaire lorsque vous équilibrez vos oreilles est d'interrompre immédiatement votre plongée vers les profondeurs dès l'apparition d'une sensation désagréable ou plus grave, de douleur. Vous remontez  d'un mètre.

Ne forcez jamais.

La technique d'équilibrage la plus facile à apprendre et à enseigner, et par conséquent la plus communément utilisée, est la manœuvre dite de Valsalva qui consiste à expirer en pinçant votre nez et en maintenant votre bouche fermée.

Cette manœuvre, cependant, n'est pas idéale, loin de là, car elle n'active pas les muscles, mais seulement presse l'air dans la trompe d'Eustache.
Cela pourrait fonctionner aussi longtemps que les trompes sont maintenus ouvertes mais si vous ne vous équilibrez pas suffisamment tôt, la différence de pression peut forcer le tissu et entraîner la fermeture de la trompe. À ce stade, plus d'équilibrage possible.
Si vous persistez à descendre et forcer davantage vos tentatives d'équilibrage, cela peut causer des lésions importantes.

Le plus important pour toute technique qui consiste à souffler en se pinçant le nez, est de souffler très, très, doucement et lentement.

Il faut agir avec douceur et régularité.

Il existe également d'autres techniques que les plongeurs peuvent utiliser pour équilibrer :

  • Se pincer le nez et déglutir
  • Se pincer le nez, souffler et déglutir
  • Tendez votre gorge et poussez votre mâchoire vers l'avant
  • Fermez la bouche, pincez votre nez et faites le son de la lettre "K"

Quelques astuces supplémentaires que vous ne trouverez nulle part ailleurs à effectuer en même temps que les manœuvres citées ci-dessus :

  • Inclinez votre tête d'un côté à l'autre
  • Mastiquez
  • Massez-vous les tempes
  • Soufflez dans une narine puis l'autre
  • Ôtez votre masque, remettez le, videz l'eau par le nez, équilibrez.


Pas d'inquiétude si vous n'y parvenez pas du premier coup : c'est loin d'être facile.

Même les plongeurs professionnels peuvent avoir des difficultés à équilibrer leurs oreilles.



L'équilibrage devient une seconde nature une fois que vous avez effectué plusieurs plongées.

Il est également important de trouver la méthode d'équilibrage qui vous convient le mieux.

Tout le monde est différent et donc ce qui fonctionne pour un plongeur peut ne pas fonctionner pour un autre.

Il est préférable de tester différentes méthodes jusqu'à ce que vous trouviez celle qui vous convient le mieux.

Vous pourrez même changer votre technique lorsque vous plongerez plus fréquemment.

Le moment où l'équilibrage devient beaucoup plus facile est probablement le moment où vous cessez d'y penser.

Plus vous êtes stressé, plus vous devenez tendu et plus il est difficile d'équilibrer.
Alors détendez-vous et cessez de stresser à l'idée que les autres plongeurs vous attendent.

Dites-vous qu'il vaut mieux patienter ou faire patienter plutôt que risquer de ne plus jamais plonger.

Personne n'y échappe. Mieux vaut le prendre votre temps ou interrompre une plongée plutôt que de vous blesser.

Conseils supplémentaires si vous éprouvez des difficultés


Equilibrez avant la plongée et fréquemment

Débutez votre équilibrage avant la plongée, lorsque vous êtes encore à terre, puis à la surface, mouchez-vous bien avant d'enfiler le masque.

En descendant, utilisez une petite partie de chaque expiration pour vos oreilles.

Equilibrez également, de temps en temps, pendant la plongée même si vous n'en ressentez pas le besoin. Cela doit devenir un automatisme.

Plongez lentement et les pieds en avant

Ne stressez pas si cela vous prend plus de temps pour descendre.

C'est bien et chaque guide de plongée devrait respecter cela.

Lorsque vous savez que cela vous prendra un peu plus de temps, informez-en votre guide ou votre instructeur à l' avance.

Ainsi, le groupe ou votre ami pourra vous accompagner en restant à votre niveau lors de la descente.

N'oubliez pas de vous arrêter immédiatement et de remonter d'un mètre si vous éprouvez des problèmes d'équilibrage ou si vos oreilles commencent à être douloureuses.

Pratiquez la plongée fréquemment

Plus vous plongez, plus cela sera facile.

Vous pouvez également vous entraîner en effectuant n'importe quelle technique d'équilibrage sur terre ou dans une piscine.

Plus vous utilisez les muscles, mieux ils sont conditionnés pour la plongée.

Écoutez votre corps

"Si tu ne te sens pas bien, ne plonges pas."

Un adage à respecter...
Si vous avez des maux de tête, que vous êtes enrhumé ou si votre santé n'est pas au top, restez hors de l'eau pendant une journée et vous pourrez profiter encore davantage de vos plongées le lendemain en évitant de graves lésions de vos oreilles.

Si vous êtes déjà dans l'eau et que vous ne parvenez pas à équilibrer, Informez votre ami ou votre guide de plongée que vous devez interrompre votre plongée et remontez lentement.

Réchauffez-vous

Boire du thé avant de plonger, pendant le briefing par exemple, cela permet d'ouvrir les trompes.

Conservez votre cou et votre tête à la chaleur, évitez l'air conditionné, ainsi que les brises et le vent dans vos oreilles.

Mastiquez avant de plonger

Le fait de mâcher un chewing-gum avant de plonger peut libérer les trompes.

Si vous rencontrez des pathologies chroniques avec vos oreilles, lisez attentivement ce qui suit :

  • Utilisez des gouttes auriculaires dessicatives

l'alcool isopropylique agit contre les bactéries et sèche instantanément l'oreille pour éviter de laisser votre conduit auditif humide et provoquer ainsi une otite externe. (SEDRYL Laboratoires BIORL)

  • Portez un bandeau protecteur


il peut même s'agir d'un mince bandana, juste pour éviter que l'eau ne coule dans les oreilles ou mieux encore un bandeau néoprène (Bandeau NEOSURF Laboratoires BIORL)

  • Utilisez de l'huile de nigelle


Bon nombre de plongeurs et de spécialistes ORL recommandent d'utiliser quelques gouttes d'huile de nigelle dans l'oreille avant la plongée, ce qui a pour effet de former un film protecteur et empêcher les bactéries d'entrer ou de stagner dans l'oreille. Les huiles recommandées sont EARYL Laboratoires BIORL ou QUIETYL Laboratoires BIORL.

  • Utilisez un masque qui couvre vos oreilles


Il existe des masques spéciaux qui couvrent les oreilles. Pour les plongeurs qui ont souvent des problèmes chroniques avec leurs oreilles, c'est un bon moyen de prévention également.

  • Gardez vos oreilles au chaud


Evitez les chambres climatisées avant et après les plongées et couvrez vos oreilles pour éviter que le vent ou la brise ne vous souffle dans les oreilles.

  • Retirez le cérumen de l'oreille


Utilisez un cerumenolytique (CERUDYL Laboratoires BIORL) qui évacuera le cérumen de l'oreille.



Il ne vous reste plus maintenant qu'à bien suivre tous ces précieux conseils afin de profiter pleinement de vos plongées.
Testez-les et informez-nous si vos oreilles sont en pleine forme grâce à nos conseils.

Posté dans 14/03/2018 Santé et Bien-Etre, Audition, Infections O.R.L 0 175

Articles reliés

VERTIGES : Tout ce que vous devez savoir.

, les personnes qui ressentent des vertiges ont l'impression que leur environnement, ou les deux, tournent. La...

Laisser un commentaireLeave a Reply

Vous devez être  connecté(e) pour laisser un commentaire.