Guide de l'acouphène pour mélomanes et musiciens

Guide de l'acouphène pour mélomanes et musiciens

Guide de l'acouphène pour mélomanes et musiciens

Chris G., DJ international a toujours prêté attention à son audition. Elle a des oreilles particulièrement sensibles, ce qui signifie que se trouver dans un environnement bruyant sans bouchons d'oreilles peut vite devenir douloureux, d'autant que son oncle, chirurgien ORL, a perdu son audition après une infection d'oreille, ce qui l'a encore davantage sensibilisée.
Tout ces facteurs l'ont doublement alarmée lorsque les premiers symptômes sont apparus.

Elle avait reçu une invitation pour jouer au festival Sunday of Bloc en 2016, et est arrivée un jour avant, le vendredi soir pour profiter pleinement du festival.

Elle s'était munie de quelques bouchons d'oreilles jetables distribués au bar, mais à un moment, elle a remarqué que celui de son oreille droite était tombé sans qu'elle n'y ait prêté attention au cours des concerts.

"Je me suis réveillée le lendemain matin et j'ai ressenti une gêne brûlante, comme une sensation de douleur intense et un acouphène très fort dans mon oreille droite", dit-elle. "Je ne pouvais pas le croire, c'était juste une douleur incroyable ... Toute la journée suivante je ne pouvais même pas aller aux répétitions, mais je devais absolument assurer mon spectacle, je savais que j'allais vivre un enfer, mais j'étais là pour jouer, alors j'ai joué. "

De retour à Londres, l'acouphène a persisté durant trois mois. "J'ai stoppé ma carrière à ce moment, je refusai de me produire en concert."
Elle a commencé à porter des bouchons d'oreille moulés sur mesure en permanence «partout en ville, toute la journée - je ne voulais pas d'une exposition sonore qui aggrave l'acouphène.

J'y pensai tout le temps, cela devenait obsessionnel. Je craignais d'être confrontée au bruit, quel qu'il soit et je m'en voulais terriblement d'être l'unique responsable de mon état."

La carrière de DJ de Chris G a repris progressivement. Elle assure quelques concerts mais même si ces acouphènes lui laissent quelque répit, elle en est tributaire et doit lors des crises refuser des contrats ou les reporter.

Malheureusement, l'histoire de Chris G n'est pas unique. Beaucoup de gens qui ont passé une soirée à un concert ou en discothèque ont ressenti un bourdonnement dans les oreilles quelques heures après. Heureusement pour la majorité, ce bruit parasite disparaît rapidement mais pour d'autres il durera quelques jours, une semaine, un mois, un an ou pour toujours.

15% de la population en France souffrirait d'acouphènes. Les chiffres sont probablement plus élevés parmi les mélomanes et les musiciens, car ils sont plus susceptibles de s'exposer à des niveaux sonores nocifs.

Les acouphènes peuvent affecter votre vie de manière profonde. En plus d'altérer votre capacité à entendre et à apprécier le son, l'acouphène peut provoquer stress et troubles du sommeil. La plupart des personnes atteintes parviennent à vivre avec la maladie, mais dans les cas les plus critiques, elle peut être mortelle. Après que le batteur d'Inspiral Carpets, Craig Gill, se soit suicidé il y a deux ans, son épouse n'a pas hésité à incriminer directement l'acouphène que ressentait son mari , devenu «si insupportable qu'il a jugé qu'il n'existait aucune voie de sortie».

"Ce qui me dérange profondément, c'est l'aspect fataliste et inéluctable qu'éprouvent beaucoup de musiciens " Eh oui malheureusement, tout le monde a des acouphènes ", dit Chris G. "Je ne le souhaite vraiment pas, et j'aimerais vraiment penser que c'est évitable."

Alors rassurez-vous, il est possible d'éviter l'acouphène pour les mélomanes et les musiciens.

Et si, comme Chris G, vous en souffrez déjà, il y a des moyens de prévention pour minimiser ses effets sur votre vie. Il n'y a aucun médicament unique et efficace pour l'acouphène, mais de nombreuses techniques et thérapies peuvent le mettre en échec. Et cela ne doit pas vous empêcher de vivre et de jouer.

Dans le monde du spectacle, Chris G est conscient des limites, non seulement de sa propre audition, mais également du seuil dangereux pour le public.

"Je pense que si vous êtes un artiste qui travaille spécifiquement avec des volumes forts comme outil de base, alors il est de votre responsabilité de sensibiliser les producteurs à la protection sonore de votre public." Mais même si un acouphène, comme celui de Chris G, a finalement été déclenché par la musique bruyante, il n'est pas question de l'abandonner complètement. "J'aime entendre ma musique à gros volume, comme tout le monde, j'aime les qualités immersives des volumes sonores."

Cela complique les discussions sur la préservation de l'audition dans le monde de la musique. L'audition est notre sens préférentiel, et nous voulons la protéger. Mais nous aimons aussi nous exposer à des volumes potentiellement dangereux. Un son extrêmement fort peut, après tout, produire des sensations spécifiques et très intenses dans le corps. Il est au cœur de l'expérience de nombreuses formes de musique populaire.

"Nous ne pouvons pas parler de musique et de son fort comme si c'était tabou et à bannir, point final", explique l'audiologiste, Frank Wartinger. "C'est comme parler de l'alcool comme si c'était systématiquement nocif, ou conduire une voiture rapide comme si c'était nocif." Wartinger dirige Earmark Hearing Conservation, un studio privé de Philadelphie travaillant avec des musiciens, et a sa propre histoire avec la musique et les acouphènes.

Enfant, son rêve était d'être musicien. Les jeux stupides d'un groupe d'adolescent lorsqu'il était enfant l'ont laissé avec un bourdonnement dans les oreilles. Il a obtenu un diplôme en studio, mais s'est réorienté après avoir compris que les clients remarquaient «une déficience auditive et que certaines perceptions sonores indispensables me manquaient».

Tous les professionnels de santé ne reconnaissent pas le dilemme déchirant auquel est confronté un musicien ayant des problèmes d'audition - le médecin de Chris G lui a d'abord conseillé d '«abandonner le DJ». Mais Wartinger comprend que, pour quelqu'un dont la vie tourne autour de la musique, abandonner n'est pas une option.

«Bien que votre audition soit précieuse et que vous ne vouliez pas la perdre, la musique va l'emporter : il y a tellement de musiciens qui ont une déficience auditive et qui parviennent tout de même à pratiquer l'art qui les animent.

J'ai demandé à Wartinger de suggérer des mesures de prévention simples que les musiciens et les mélomanes peuvent prendre contre les acouphènes. Tout commence avant l'acouphène, avec la prévention - Une mesure d'observation et de bilan qu'il assimile aux soins dentaires, où la sensibilisation, les bonnes pratiques et les bilans réguliers peuvent préserver la santé auditive à long terme.

(Wartinger a exposé certains de ces conseils dans un article récent destiné aux musiciens, bien qu'ils soient pertinents pour quiconque passe beaucoup de temps autour de la musique.)

Il ne s'agit pas uniquement de bonnes pratiques dans un environnement de salle de concert ou de club bruyant.
Il est certain que la majorité de votre écoute se passe dans la vie quotidienne. Peut-être que vous travaillez dans un studio avec les moniteurs montés, ou DJ dans votre chambre à des volumes bruyants, ou que vous passez des heures avec vos écouteurs vissés à vos oreilles. (La plupart des écouteurs peuvent produire des sons bien au-delà du seuil de 85 dB.) Il est important de modifier vos habitudes et être vigilant pour éviter que le volume grimpe lorsque vos oreilles sont déjà fatiguées. Je vous recommande de régler un volume d'écoute confortable lorsque vos oreilles sont en capacité d'écoute, par exemple, et essayez de ne pas la dépasser au fur et à mesure que la journée s'écoule. Des pauses régulières peuvent également donner à vos oreilles une chance de se reposer.

Pendant les concerts, Wartinger encourage les DJ à faire attention au monitoring. Expérimentez à quel seuil vous pouvez régler le volume de la cabine sans perdre la connexion avec la musique, et pensez à éteindre complètement les moniteurs entre les mixages pour mettre vos oreilles en repos.

La surveillance intra-auriculaire permet un contrôle plus précis des niveaux sonores que vous rencontrez. Beaucoup de DJ trouvent cette méthode peu pratique, mais certains grands artistes, comme Laidback Luke, ne jurent que par elle.

Votre conscience professionnelle nouvellement acquise peut également être mise à profit dans votre production. «Souvent, vous pouvez contrôler le volume intelligemment», explique Wartinger.

"Essayez de faire quelques ajustements, parfois cela ne veut pas dire plus calme - parfois cela signifie avoir un jeu plus dynamique, avoir des moments forts et des moments calmes, et peut-être pousser la basse plus que pousser la gamme 2-4khz. Ces petits réglages vont rendre indubitablement votre son plus sûr pour vous et pour votre public.

Les bouchons d'oreille sont un autre outil crucial

Ceux-ci varient très largement en coût et en efficacité. Les protections en mousse disponibles gratuitement dans de nombreux clubs sont à double tranchant : certes,  elles protègent votre audition, mais étouffent également agressivement la musique.

Ensuite, il existe des modèles plus sophistiqués qui offrent un filtrage sonore plus nuancé à des prix relativement bas. Enfin, les bouchons d'oreilles «musiciens» moulés sur mesure offrent une grande précision sonore adaptée à un usage professionnel. leur prix est assez onéreux - 150-200 €  - et peut sembler excessif, mais votre audition n'a pas de prix.

Pourtant, il existe une résistance aux bouchons d'oreilles dans le monde de la musique. Comme le dit un directeur de discothèque, la Dance music «n'est pas faite pour être jouée aux personnes portant des bouchons d'oreilles.» Lorsque vous les portez, vous ne ressentez pas la musique, vous n'éprouvez pas les sensations de danse qui vous transportent.

Bon nombre de DJ ont une opinion similaire. Chris G possédait des bouchons d'oreille moulés quand son acouphène était plus intense, mais ne les portait pas souvent; elle a maintenant tendance à en porter un dans son oreille affectée, mais n'est pas à l'aise pour porter les deux lors des concerts. "J'ai besoin de sentir ce que fait mon disque et où je devrais le prendre. Quand je porte des bouchons d'oreille moulés, je me sens vraiment déconnecté de la foule et de l'ambiance dans la salle."

Cependant, il ne faut pas tomber dans l'excès inverse sous prétexte que l'on souffre d'acouphène et se surprotéger en toutes circonstances. Identifier les déclencheurs ne doit pas signifier être trop prudent avec le son.

"Les gens qui finissent par porter des bouchons d'oreilles partout où ils vont, fermant toutes leurs fenêtres, évitant toute musique à cause de leurs acouphènes: tout cela résout le problème avec le son, mais les acouphènes ne sont plus dans votre oreille. c'est un son que nous entendons provenir de notre cerveau, et c'est probablement une partie profonde du cerveau qui fait ce bruit, et qui réagit de façon très émotionnelle, c'est là que nous devons commencer à travailler dessus. dans l'environnement extérieur. "

L'exposition aux sons de tous les jours - la conversation ou la musique à faible volume - ne devrait pas aggraver le problème.

Vous protéger de ces sons peut en effet conduire à une sensibilité anormale au son, appelée hyperacousie.

«Lorsque vous surprotégez vos oreilles, votre cerveau associe un monde plus calme à la réalité», explique Wartinger. "Et puis quand vous entendez des sons plus bruyants, par exemple quand vous retirez les bouchons d'oreilles, ils sont immédiatement considérés comme une menace, alors qu'ils ne l'étaient pas auparavant et ne devraient pas l'être."

Si vous vous trouvez dans cette situation, un spécialiste peut vous aider.

Posté dans 14/01/2018 Santé et Bien-Etre, Acouphènes, Audition 0 1065

Articles reliés

Les acouphènes sont-ils héréditaires ?

«Les acouphènes bilatéraux ont une influence génétique plus prononcée chez les hommes »

Acouphènes : Ce qui va changer !

Une nouvelle étude démontre qu'un dispositif expérimental pourrait contribuer à atténuer les acouphènes en ciblant...

VERTIGES : Tout ce que vous devez savoir.

, les personnes qui ressentent des vertiges ont l'impression que leur environnement, ou les deux, tournent. La...

"La boîte à outils Acouphènes"

La thèse innovante d'une jeune étudiante néerlandaise pour aider les personnes souffrant d'acouphènes.

Sondage acouphènes

Un questionnaire simple pour déterminer l’impact fonctionnel, physique et psychologique des acouphènes.

85 décibels...

Quatre-vingt-cinq décibels (dB) est le seuil au-dessus duquel une protection auditive est recommandée, afin d'éviter...

Un neuromédiateur, suspect n°1 de vos acouphènes

Le glutamate présente l’inconvénient d’être toxique pour les neurones lorsqu’il est libéré en trop grande quantité...

Bruit : sensibilité, sensation et perception auditive

Si l’exposition aux niveaux sonores rencontrés dans l’environnement, en milieu urbain notamment, n’est...

Laisser un commentaireLeave a Reply

Vous devez être  connecté(e) pour laisser un commentaire.