Médicaments et acouphènes : la face cachée de l'aspirine et du Viagra

Médicaments et acouphènes : la face cachée de l'aspirine et du Viagra

Quel est le point commun entre l'Aspirine®, le Viagra® et l'Advil®. Vous êtes-vous déjà posé la question ?

Non, bien sûr. Et pourtant, ces trois produits ainsi que bon nombre d'autres médicaments sur ordonnance et en vente libre sont classifiés comme des molécules ototoxiques susceptibles de causer une perte auditive ou des acouphènes.

Les médicaments ototoxiques - littéralement «poison pour l'oreille» - peuvent entraîner diverses pathologies ou troubles de l'oreille comme une perte auditive permanente ou temporaire, des acouphènes (bourdonnements d'oreilles), des étourdissements, une hypersensibilité au bruit (hyperacousie), une pression dans les oreilles, des problèmes d'équilibre ou de perte auditive induits par leurs principes actifs.

Bien qu'il existe plus de 200 médicaments ototoxiques sur le marché actuel, la majorité de la population ignore les effets secondaires que ces médicaments peuvent avoir sur leur audition.


Perte d'audition : les principaux accusés


Malheureusement, certains Professionnels de Santé ignorent cette information sur l'ototoxicité ou négligent de le mentionner lorsqu'ils prescrivent des médicaments. En qualité de patients et consommateurs, nous devons agir et être informés.

Voici une liste des coupables les plus connus :

1/ Les médicaments qui peuvent causer des dommages temporaires (réversibles une fois la consommation arrêtée) :

Salicylates : pour soulager la douleur et les troubles cardiaques (exemple Aspirine®)
Antalgiques : (exemple acétaminophène connu sous le terme Paracétamol)
Anti-inflammatoires : pour l'arthrite et autres analgésiques (exemple Advil®, Voltarène®)
Quinine : utilisé pour le traitement du paludisme
Diurétiques : Troubles cardio-vasculaires et rénaux.
Sildénafil : pour la dysfonction érectile (par exemple Viagra®)

2/ Les médicaments qui peuvent causer des dommages permanents (irréversibles) :

Aminosides : antibiotiques puissants (exemple Gentamicine, streptomycine)
Médicaments de chimiothérapie : pour le traitement du cancer (exemple Cisplatine, carboplatine)
Atténuateurs de fortes douleurs : exemple Hydrocodone en association avec l'acétaminophène.

Même si le médicament que vous prenez n'apparaît pas sur cette liste, il serait bon de demander à votre médecin si ce que vous prenez actuellement pourrait être considéré comme ototoxique et serait susceptible de provoquer des acouphènes.

ototoxicité

Signes de perte auditive liée à l'ototoxicité médicamenteuse

Une grande partie du danger des médicaments ototoxiques tient du fait que les personnes ne reconnaissent pas immédiatement les symptômes ou les attribuent à autre chose.


Les symptômes d'acouphènes peuvent survenir même chez les personnes qui n'ont jamais eu de problèmes d'audition.


Cependant, ils sont généralement plus dangereux pour les personnes souffrant déjà d' une perte auditive neurosensorielle.


Dans les deux cas, tout dépend de la durée et du volume de prise du médicament incriminé.

Si vous êtes actuellement sous l'un de ces traitements, restez éveillé et en alerte sur toute variation de vos facultés auditives.


Si vous débutez un traitement et que vous devez subir une chimiothérapie, par exemple, assurez-vous qu'un ORL pratique une audiométrie et un examen d'équilibre et archive ces examens afin de mesurer objectivement toute détérioration éventuelle de votre audition.

viagra et audition

Viagra® et perte d'audition ?



Les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (PDE5i) tels que le sildénafil, le vardénafil et le tadalafil sont des médicaments utilisés pour traiter la dysfonction érectile, mais le sildénafil est également indiqué pour l'hypertension pulmonaire.

Les effets indésirables les plus communs comprennent les maux de tête, les bouffées vasomotrices, la congestion nasale, la dyspepsie et les nausées. Récemment, le PDE5i a été associé à des effets indésirables impliquant la vision, et de nouvelles preuves suggèrent que de tels médicaments peuvent également être responsables de troubles auditifs, augmentant le risque de perte auditive soudaine.

Les plaintes récentes concernant cette classe de médicaments et l'émergence de cas de perte auditive neurosensorielle soudaine (SSNHL) ont contraint la FDA américaine(Food and Drug Administration), organisme américain qui réglemente les produits alimentaires et pharmaceutiques, à exiger un étiquetage plus rigoureux.

Sur la base de ces rapports, les chercheurs ont souligné la nécessité d'étudier la relation potentielle entre la perte auditive neurosensorielle soudaine et l'utilisation de cette classe de médicaments.

Le sildénafil a été le premier PDE5i autorisé pour le traitement de la dysfonction érectile et a été largement prescrit. Bien qu'utilisé de manière intermittente, le sildénafil doit parfois être pris de façon continue et à fortes doses. La dose recommandée de citrate de sildénafil pour le traitement de la dysfonction érectile est de 25 à 100 mg par jour.


La surdité soudaine est caractérisée comme une perte auditive neurosensorielle d'apparition soudaine et de cause inconnue. Il peut y avoir une atteinte de l'oreille interne et / ou des voies auditives centrales, d'intensité et de fréquence variables, allant d'un léger sentiment d'oreille bouchée, de surdité totale et d'acouphène dans environ 80% des cas.


L'acouphène peut varier en intensité et se produire dans 70% des cas, et il peut s'estomper ou persister plus longtemps que la perte auditive.

La sensation de perte d'audition peut varier de légère à très profonde, et elle peut entraîner un rétablissement spontané dans 25% ou plus des cas.

La variation de progression de la perte auditive subite est très aléatoire, avec une récupération spontanée totale ou partielle; et peut engendrer des séquelles auditives irréversibles.

CONCLUSION

L'augmentation de la surdité soudaine chez les patients utilisant PDE5i et les rapports scientifiques dans la littérature suggèrent que l'utilisation d'inhibiteurs de phosphodiestérase de type 5 est considérée comme un facteur de risque pour l'audition, indiquant la nécessité d'études supplémentaires sur l'éventuelle ototoxicité de cette classe de médicaments.

Bibliographie

1. Leong AC, Fairley JW, Padgham ND. Perte auditive soudaine. Clin Otolaryngol. 2007; 32 (5): 391-4. DOI: http://dx.doi.org/10.1111/j.17494486.2007.01523.x

2. Mukherjee B, Shivakumar T. Un cas de surdité neurosensorielle suite à l'ingestion de sildénafil. J Laryngol Otol. 2007; 121 : 395-7. PMID: 17166328

3. Snodgrass AJ, Campbell HM, Mace DL, Faria VL, KM Swanson, Holodniy M. Perte auditive neurosensorielle associée au vardénafil. Pharmacothérapie. 2010; 30: 112.

4. Maddox PT, Saunders J, Chandrasekhar SS. Perte d'audition soudaine des inhibiteurs de la PDE-5: Une possible étiologie du stress cellulaire. Laryngoscope. 2009; 119 : 1586-9. PMID: 19507217 DOI: http://dx.doi.org/10.1002/ lary.20511

5. Les inhibiteurs de phosphodiestérase de type 5 (PDE5) [citrate de sildénafil (commercialisé sous le nom de Viagra et Revatio), le chlorhydrate de vardénafil (commercialisé sous le nom de Levitra), et le tadalafil (commercialisé sous le nom de Cialis)]: Perte auditive soudaine. [en ligne] Administration des aliments et des médicaments (FDA) [Acessado em 06 de junho de 2013]. Disponible sur: http://www.fda.gov/Drugs/DrugSafety/DrugSafetyNewsletter/ucm119034.htm#pde5

6. Hong BN, Yi TH, Kim SY, Kang TH. Le sildénafil à forte dose induit une déficience auditive chez la souris. Biol Pharm Bull. 2008; 31 : 1981-4. DOI: http://dx.doi.org/10.1248/bpb.31.1981

7. Caldas N, Caldas SN. Surdez Súbita. Em: Lopes OF, Campos CA. Tratado de Otorrinolaringologia. São Paulo: Roca; 1994. p.869-80.

8. Maia RA, Cahali S. Surdez súbita. Rev Bras Otorrinolaringol. 2004; 70 : 238-48. DOI: http://dx.doi.org/10.1590/S003472992004000200015

9. Penido NO, Ramos HVL, FA Barros, Cruz OLM, RN Toledo. Les facteurs cliniques et étiologiques et l'évolution de l'audition dans la surdité soudaine. Braz J Otorhinolaryngol. 2005; 71 : 633-8.

10. Shuknecht HF. Pathologie de l'oreille. 2e éd. Philadelphie: Lea & Febiger; 1993. p.312.

11. Bahmad Jr F. Histopathologie osseuse temporale - perte auditive soudaine idiopathique. Braz J Otorhinolaryngol. 2008; 74 : 159. PMID: 18392521

12. Okuyucu S, Guven OE, E Akoglu, E Uçar, Dagli S. Effet de l'inhibiteur de la phosphodiestérase-5 sur l'audition. J Laryngol Otol. 2009; 123 : 718-22. DOI: http://dx.doi.org/10.1017/S002221510900423X

13. Utilisation de l'inhibiteur de la phosphodiestérase de type 5 de McGwin G Jr. et déficience auditive. Arc Otolaryngol Head Neck Surg. 2010; 136 : 488-92. PMID: 20479381 DOI: http://dx.doi.org/10.1001/archoto.2010.51

14. Khan AS, Cheikh Z, Khan S, R Dwivedi, surdité de Benjamin E. Viagra - perte auditive neurosensorielle et inhibiteurs de la phosphodiestérase-5. Laryngoscope. 2011; 121 : 1049-54. PMID: 21520123 DOI: http://dx.doi.org/10.1002/lary.21450

15. Bakir S., Firat U, Gün R, Bozkurt Y, Yorgancilar E, Kinis V, et al. Résultats histopathologiques de l'administration à long terme de sildénafil sur l'oreille interne du rat. Am J Otolaryngol. 2012; 33 : 667-72. PMID: 22683010 DOI: http://dx.doi.org/10.1016/j.amjoto.2012.04.005

16. Thakur JS, S Thakur, DR Sharma, Mohindroo NK, Thakur A, PC Negi. Perte auditive avec les inhibiteurs de la phosphodiestérase-5: une analyse prospective et objective avec le tadalafil. Laryngoscope. 2013; 123 : 1527-30. DOI: http://dx.doi.org/10.1002/lary.23865

Posté dans 22/11/2017 Santé et Bien-Etre, Acouphènes, Audition 0 3110

Articles reliés

Les acouphènes sont-ils héréditaires ?

«Les acouphènes bilatéraux ont une influence génétique plus prononcée chez les hommes »

Acouphènes : Ce qui va changer !

Une nouvelle étude démontre qu'un dispositif expérimental pourrait contribuer à atténuer les acouphènes en ciblant...

VERTIGES : Tout ce que vous devez savoir.

, les personnes qui ressentent des vertiges ont l'impression que leur environnement, ou les deux, tournent. La...

"La boîte à outils Acouphènes"

La thèse innovante d'une jeune étudiante néerlandaise pour aider les personnes souffrant d'acouphènes.

Sondage acouphènes

Un questionnaire simple pour déterminer l’impact fonctionnel, physique et psychologique des acouphènes.

Guide de l'acouphène pour mélomanes et musiciens

L'acouphène est un problème plus important qu'il n'y paraît pour les musiciens et les personnes qui écoutent de la...

Un neuromédiateur, suspect n°1 de vos acouphènes

Le glutamate présente l’inconvénient d’être toxique pour les neurones lorsqu’il est libéré en trop grande quantité...

Bruit : sensibilité, sensation et perception auditive

Si l’exposition aux niveaux sonores rencontrés dans l’environnement, en milieu urbain notamment, n’est...

Laisser un commentaireLeave a Reply

Vous devez être  connecté(e) pour laisser un commentaire.