Allergies de Printemps : lisez cet article jusqu'au bout et vous serez sauvé(e).

Allergies de Printemps : lisez cet article jusqu'au bout et vous serez sauvé(e).

Si vous avez des allergies, votre système immunitaire réagit à une substance étrangère (un allergène) comme si elle était dangereuse, même si elle est inoffensive pour les autres.

Pour certaines personnes, les allergies peuvent n'être qu'un désagrément, pour d'autres, elles peuvent mettre la vie en danger.

Où que vous puissiez vous situer sur le spectre des allergies, consultez impérativement un spécialiste Allergologue. Il utilisera les derniers tests d'allergie et les derniers traitements pour vos symptômes d'allergie. Certains ne sont disponibles nulle part ailleurs.

La plupart des personnes se tournent vers les antihistaminiques, les décongestionnants et les injections contre les allergies pour traiter leurs symptômes. Malheureusement, bon nombre de ces médicaments peuvent causer des effets secondaires importants et le soulagement a tendance à être de courte durée. De plus, ils ne traitent pas la cause sous-jacente de vos allergies.

Il existe cependant une alternative. En effet, Il vous suffit de prendre quelques mesures préventives pour éviter les déclencheurs connus et contribuer à réduire les symptômes d'allergie.

"Parce qu'il existe des millions de particules de pollen dans l'air, trouver un soulagement des allergies peut sembler presque impossible.

Mais en sachant ce qui déclenche vos symptômes d'allergie et en évitant ces allergènes, vous pouvez vous préparer à une saison sans éternuement . "

Le pollen est un allergène extrêmement commun, mais d’autres agents peuvent également déclencher des processus allergènes. Les spores de moisissures, les poussières, les contaminants en suspension dans l'air, les acariens, les squames d'animaux domestiques, les cafards, les produits chimiques présents dans l'environnement, les produits de nettoyage, les cosmétiques et les aliments peuvent tous provoquer des réactions allergiques.

Chaque personne est différente dans sa réaction aux allergènes. Et le fait que vous n'ayez pas réagi à un allergène dans le passé ne signifie pas que vous ne réagirez plus à l'avenir - vous pouvez devenir sensible à tout moment.

Les allergies sont la réaction de votre corps aux particules qu’il considère étrangères (ou allergènes). La première fois que votre corps rencontre un allergène, vos plasmocytes libèrent de l'immunoglobuline E (IgE), un anticorps spécifique de cet allergène.

Les IgE se fixent à la surface de vos mastocytes, qui se trouvent en grand nombre dans les tissus superficiels, tels que la peau et les muqueuses nasales, où ils contribuent à la médiation des réponses inflammatoires. Les mastocytes libèrent un certain nombre de médiateurs chimiques importants, dont l'histamine.

Ainsi, la deuxième fois que votre corps rencontre un allergène particulier, vos mastocytes s’activent en quelques minutes et libèrent un puissant cocktail d’histamine, de leucotriènes et de prostaglandines, qui déclenchent l’ensemble des symptômes associés aux allergies, tels que les éternuements, nez qui coule, maux de gorge, toux sèche, picotements aux yeux, etc.

Pour minimiser vos symptômes d'allergie, nous vous suggérons de réduire votre exposition au pollen en :

  • Évitant les vêtements en tissus synthétiques, car ils peuvent produire une charge électrique qui attire et fait adhérer le pollen. Les meilleures options incluent des fibres naturelles comme le coton.
  • Pratiquant une activité physique en plein air, soit avant l'aube, en fin d'après-midi et / ou en début de soirée, car les pics de pollen sont au plus bas à ces heures. Il est préférable de faire de l’exercice intense à l’intérieur, car votre rythme respiratoire intense pourrait vous amener à inhaler davantage de pollen.
  • Portant des gants et un masque pour jardiner. Pour filtrer le pollen, portez un masque filtrant 95. Évitez également de vous toucher les yeux et, une fois terminé, prenez une douche et lavez vos vêtements.
  • Réduisant votre exposition aux allergènes d'intérieur pour également aider à réduire les symptômes d'allergie printanière.

Pour améliorer la qualité de votre air intérieur, aspirez régulièrement votre maison, y compris vos meubles, idéalement à l'aide d'un aspirateur à filtre HEPA; laissez les chaussures à l’entrée pour éviter la dispersion à travers la maison; et utilisez un déshumidificateur et / ou un purificateur d'air à filtre HEPA.

Éviter les déclencheurs peut certes être utile, mais pour vraiment lutter contre vos allergies, vous devez adopter une approche préventive incluant l'optimisation de votre régime alimentaire, de votre santé intestinale et de votre taux de vitamine D.

On estime que 80% de votre système immunitaire se trouve dans vos intestins. Il est donc essentiel de soutenir votre système digestif, ainsi que votre système immunitaire, votre principal système de défense contre toutes les maladies. STIMUNYL, à base de lactoferrine est un allié de choix dans votre renforcement immunitaire.

Les allergies sont un signe que votre système immunitaire est surchargé, et votre régime alimentaire, votre santé intestinale et la lactoferrine sont tous des composants importants qui contribueront à optimiser votre fonction immunitaire globale.

Une raison fréquente d'un système immunitaire hyperactif est le syndrome de "fuites intestinales". Si des espaces se développent entre les cellules (entérocytes) qui composent la membrane tapissant votre paroi intestinale, cela laisse passer des substances qui doivent être confinées à votre tube digestif.

Cela inclut les protéines non digérées, qui peuvent provoquer des réactions allergiques. En plus d'être associée à des maladies inflammatoires de l'intestin telles que la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse, ou à la maladie cœliaque, les fuites intestinales peuvent également être un facteur contribuant aux allergies.

Une fois que l'intégrité de votre muqueuse intestinale est compromise et qu'un flux de substances toxiques «s'écoule» dans votre circulation sanguine, votre corps connaît également une augmentation importante de l'inflammation, ce qui impose une charge de travail accrue à votre système immunitaire.

Bien manger et optimiser vos niveaux de vitamine D fait partie de la solution à long terme.

Alors, quelles sont les causes des fuites intestinales ?

Les aliments que vous ingérez jouent un rôle primordial, pour des raisons évidentes.

Les grains peuvent endommager votre intestin de différentes manières, par exemple. Non seulement ils contiennent des anti-nutriments qui peuvent altérer votre intestin, mais ils sont également très contaminés par le glyphosate, néfaste à votre santé intestinale.

Il a été démontré que le glyphosate endommage gravement votre flore intestinale et provoque des maladies chroniques dans le dysfonctionnement intestinal, et l'utilisation de glyphosate sur les cultures de blé a augmenté parallèlement à la progression de la maladie cœliaque.

Les aliments génétiquement modifiés, qui sont omniprésents dans notre régime occidental, ont également tendance à être beaucoup plus allergènes que les aliments conventionnels, en raison de la production de protéines étrangères qui n’existaient jamais dans le régime alimentaire des humains. Des recherches ont montré que la malbouffe augmente le risque d'asthme et d'allergies chez l'enfant. Adopter un régime adapté diminuera inévitablement vos risques.

"Guérir et Prévenir" votre intestin contribue à soulager les symptômes d'allergie, et la clé est d'éliminer les aliments inflammatoires comme les céréales et les aliments transformés, et d'introduire des aliments plus sains qui soutiendront un bon équilibre des bactéries dans votre intestin. Les aliments fermentés traditionnels constituent un élément essentiel d'un régime alimentaire sain pour les intestins, mais il est également important de remplacer les aliments transformés par des aliments entiers et frais (idéalement biologiques).

En outre, en ce qui concerne votre régime alimentaire, environ un tiers des personnes souffrant d'allergies saisonnières ont ce qu'on appelle le "syndrome d'allergie orale", dans lequel votre système immunitaire est déclenché par des protéines contenues dans certains aliments et similaires au pollen. Votre système immunitaire analyse la molécule de protéine et adresse un signal : "Danger, soyons prêts" et l'attaque.

________________________________________________________________________________________

Si vous êtes allergique à l'ambroisie, par exemple, vous pourriez avoir une sensibilité croisée avec les melons, les bananes, les tomates, les courgettes, les graines de tournesol, les pissenlits, la camomille et l'échinacée. Si vous êtes allergique aux herbes, vous pouvez également réagir aux pêches, au céleri, aux tomates, aux melons et aux oranges. Si cela vous concerne, vous devez éviter de tels aliments.

________________________________________________________________________________________

Si vous avez de l'asthme et / ou des allergies, optimiser votre taux de vitamine D et de lactoferrine est absolument crucial. En fait, les recherches suggèrent que la carence en vitamine D pourrait être une des principales causes sous-jacentes de l'asthme. Cela signifie que beaucoup souffrent inutilement d'une maladie potentiellement mortelle, car il est facile de remédier à une carence en vitamine D.

La lactoferrine, quant à elle, contribuera également à réguler à la hausse votre système immunitaire.

Idéalement, une exposition au soleil raisonnable suffira à augmenter votre taux de vitamine D. Attention, l'utilisation d'un écran solaire empêche la fabrication de vitamine D. Une autre alternative consiste à utiliser un supplément de vitamine D3 par voie orale. Si vous optez pour un supplément de vitamine D, vous devez également augmenter votre taux de vitamine K2. Quel que soit votre choix, assurez-vous de vérifier votre taux de vitamine D à intervalles réguliers pour vous assurer que le niveau thérapeutique est de 50-70 ng / ml.

Parmi les autres solutions de traitement des allergies, citons le rinçage de la cavité nasale avec de l’eau hyperthermale RHINYL, l’acupuncture et la consommation de miel produit localement. Irriguer vos voies nasales afin d'éliminer le pollen et d'autres irritants est une stratégie largement recommandée. Elle est également soutenue par l'Académie américaine des allergies, de l'asthme et de l'immunologie. L'acupuncture peut également être utile pour soulager les symptômes d'allergie.

Un dernier point qui mérite d’être mentionné est l’hygiène, qui peut également jouer un rôle dans le développement des allergies. Des chercheurs suédois ont récemment publié une étude dans laquelle les lave-vaisselle ont été identifiés comme un facteur potentiellement aggravant des allergies. Parce que les lave-vaisselle utilisent de l'eau très chaude (généralement trop chaude pour les humains), ils éliminent beaucoup plus de germes que le simple lavage des mains. Bien que la plupart d'entre eux considèrent cela comme un avantage important, cela peut en réalité augmenter votre risque de développer des allergies.

L'étude, qui comprenait plus de 1 000 enfants suédois, était moins susceptible de développer des allergies chez ceux exposés à une exposition microbienne accrue… et cela comprenait une exposition potentielle à la vaisselle lavée à la main. Dans les ménages où la vaisselle était toujours lavée à la main, le taux d'allergies chez les enfants était deux fois moins élevé que celui des ménages utilisant un lave-vaisselle. Les enfants utilisant des plats lavés à la main étaient moins susceptibles de développer de l'eczéma, de l'asthme et du rhume des foins. Selon les chercheurs: "Nous pensons qu'un procédé de lavage de la vaisselle moins efficace pourrait induire une tolérance via une exposition microbienne accrue."

Posté dans 26/03/2019 Santé et Bien-Etre, Allergies, Phytonutrition 0 571

Articles reliés

Lettre d'information : "H"comme Hyaluronique

Les Laboratoires BIORL créent la gamme "H" comme HyaluroniqueUne gamme de soins performants à base d'acide...

Un espoir pour les yeux qui piquent et les nez qui coulent...

Le printemps est beau, mais c'est aussi une période clé de l'année pour les allergies saisonnières . Lorsque les...

Comment savoir s’il s’agit d’un rhume ou d’une rhinopharyngite ?

Connaissez-vous la différence entre un rhume et une rhinopharyngite ? Quand faut-il consulter ?

Les allergies de Noël : un cadeau inattendu...

Les Fêtes de fin d'année sont synonymes de joie et bonheur. Mais saviez-vous que vos décorations de Noël peuvent être...

Les meilleurs conseils pour éviter le rhume

Si vous souhaitez éviter le Rhume, un petit conseil, lisez ceci.

A la découverte de votre nez

Le nez, cet organe qui nous semble si familier est cependant extrêmement complexe et fascinant.

Laisser un commentaireLeave a Reply

Vous devez être  connecté(e) pour laisser un commentaire.