Acouphènes : Ce qui va changer !

Acouphènes : Ce qui va changer !

En France, des millions de personnes perçoivent des sifflements, des bourdonnements, des crépitements dans leur tête - ces bruits parasites sont appelés acouphènes -

Une nouvelle étude démontre qu'un dispositif expérimental pourrait contribuer à atténuer ces sons fantômes en ciblant l'activité nerveuse désordonnée dans le cerveau des personnes atteintes.

Dans un nouveau document paru dans Science Translational Medicine, une équipe de l'Université du Michigan présente les résultats des premiers tests sur des animaux et les essais cliniques correspondants, incluant les résultats d'analyse de 20 patients atteints d'acouphènes.

A la suite de nombreuses années de recherche scientifique sur les causes profondes des acouphènes, le dispositif utilise des sons avec une précision chronométrée et des impulsions électriques faibles qui activent les nerfs tactiles, visant au rétablissement normal des cellules nerveuses directionnelles.



Les participants ont indiqué qu'après quatre semaines d'utilisation quotidienne de l'appareil, le volume de leurs acouphènes avait diminué, et leur qualité de vie liée aux acouphènes, améliorée.
Un dispositif placebo de « traitement » également mis en place et diffusant des sons n'a tout simplement pas pu produire de tels effets.

Les résultats des tests chez les cobayes et l'étude chez l'homme en double aveugle, financé par la Fondation Coulter valident des années de recherche pré-clinique financée par les Instituts nationaux de la santé, y compris les tests précédents chez les cobayes.

L'équipe de chercheurs vient d'obtenir un nouveau financement du NIH pour un essai clinique supplémentaire afin d'affiner l'approche. L'équipe de l'Université du Michigan est titulaire d'un brevet sur ce concept de nouveau dispositif dans l'optique d'une potentielle commercialisation.

« Le cerveau, et plus particulièrement la région du tronc cérébral appelée noyau cochléaire dorsal, est la racine des acouphènes », explique Susan Shore, Ph.D., professeur UM Medical School qui dirige l'équipe de recherche.

« Quand les principaux neurones situés dans cette zone, nommés cellules fusiformes, deviennent hyperactifs et se synchronisent entre eux, un signal fantôme est transmis dans d'autres centres où la perception se produit.
Si nous pouvons stopper ces signaux, nous pouvons arrêter les acouphènes », poursuit-elle. « Voilà ce que notre approche tente de réaliser, et nous sommes encouragés par ces résultats initiaux en parallèle chez les animaux et les humains. »



Une approche de traitement à double stimulus pour les acouphènes

L'approche, basée sur une stimulation auditive somato sensorielle ciblée, implique deux sens.
Le dispositif émet un son dans l'oreille, en alternance, chronométré avec précision, ainsi que de faibles impulsions électriques délivrées au niveau de la joue ou du cou.

Cela déclenche un processus appelé stimulus temporel de plasticité dépendante ou STDP, qui a d'abord été exploré chez les animaux et a abouti à des modifications à long terme du taux d'inflammation des terminaisons nerveuses.

L'approche vise à redéfinir l'activité des cellules fusiformes, qui aident normalement notre cerveau à recevoir et traiter les sons et les sensations comme le toucher ou les vibrations - ce que les scientifiques appellent les entrées somato sensorielles.

Dans des conditions normales, les cellules fusiformes aident notre cerveau à se concentrer sur l'endroit d'où les sons proviennent et nous guide pour bloquer les sensations qui résultent du mouvement de notre tête et du cou.

Le nombre d'acouphènes

Après une exposition à des bruits forts, après un traumatisme cervical ou crânien, ou d'autres événements déclencheurs, certaines personnes développent une sensation persistante de sons parasites.

Environ 15% de la population en France souffre d'acouphènes, et pour 10 % d'entre eux, il s'agit de symptômes invalidants perturbant notablement leur vie quotidienne. Dans la plupart des cas, une baisse d'audition est observée.

Certains cas sont graves. Pas moins d'un million de personnes ne peuvent pas travailler ou exercer d'autres activités quotidiennes à cause de l'acouphène lui-même, ou la détresse psychologique qu'il leur cause.

Les pistes actuelles d'élaboration de traitement des acouphènes prennent en considération la détresse psychologique qu'ils provoquent, par exemple grâce à la thérapie cognitivo-comportementale.

D'autres approches utilisent le son pour masquer les bruits parasites ou tenter de moduler la réponse du cerveau.

D'autres, s'orientent vers des thérapies naturelles destinées à apaiser l'organisme et atténuer l'intensité des acouphènes comme SERENYL Jour & Nuit.

Pour les cas plus graves, certains patients se tournent vers des traitements invasifs, et donc plus risqués, telles que la stimulation cérébrale profonde et la stimulation du nerf vagal.

Cette nouvelle approche présentée par l'équipe de l'Université du Michigan innove par la stratégie non-invasive qui vise à moduler et corriger les voies neuronales aberrantes qui provoquent des acouphènes.



Genèse

Une étude clinique identifie une molécule responsable de l'altération de l'équilibre de la matière blanche
Une étude clinique révèle un nouveau circuit décisionnel du cerveau face aux menaces sonores.
Des chercheurs découvrent de nouveaux éléments sur le processus dont le cervelet prédit et apprend de ses erreurs.

Détails de l'étude

Shore et son équipe sont basés à l'Institut de recherche de l'UM Kresge Hearing, qui fait partie du Département de médecine otorhinolaryngologie à Michigan, centre médical universitaire de l'UM. Kendra Marks, Au.D., David Martel, MSE et Calvin Wu, Ph.D., sont tous les membres du laboratoire Shore.

Le recrutement pour leurs essais cliniques a été très ciblé :

ceux capables de modifier temporairement leurs symptômes grâce à un serrement de leurs mâchoires, une langue tendue, ou un mouvement ou fléchissement du cou.

Ces manœuvres, soutient Shore, semblent être des moyens d'auto-découverte de l'évolution de l'activité des cellules fusiformes - fournissant un signal somato sensoriel externe pour moduler leurs acouphènes.

Le dispositif de messagerie unifiée offre des sons adaptés à l'intensité et au temps de l'acouphène ressenti par le patient.

Il fournit également des impulsions électriques légères appliquées à la zone de la tête impliquée dans des manœuvres altérant les acouphènes du patient.

Le moment crucial de la stimulation auditive et électrique provenait directement des tests chez des cobayes qui avaient des acouphènes induits par le bruit, a rapporté le nouveau document.

Ces tests ont montré que le calendrier précis entre la réception des deux types de stimuli était nécessaire pour supprimer les cellules fusiformes hyperactives.

Après que les patients aient reçus le dispositif calibré à leurs propres symptômes d'acouphènes, ils appliquaient eux-mêmes des écouteurs et des électrodes pour une séance de 30 minutes quotidienne.

La moitié du groupe a reçu le traitement bimodal son et impulsions électriques pour les quatre premières semaines, tandis que l'autre moitié a reçu simplement les sons.

Ensuite, une pause de quatre semaines a été planifiée, puis les quatre semaines suivantes les traitements des deux groupes ont été inversés.

Aucun d'eux ne savait de quel traitement ils avaient bénéficié en premier.

Chaque semaine, les patients ont été interrogés sur le degré d'affectation de leur qualité de vie induite par les acouphènes, et un test sur la perception actuelle de leurs acouphènes.



Résultats de l'étude

Dans l'ensemble, le volume des acouphènes a diminué significativement après avoir bénéficié soit de l'un ou l'autre des deux traitements, soit du traitement bimodal mais pas avec le traitement placebo diffusant de faux sons.

Pour certains, la diminution a été d'environ 12 décibels, sur l'ampleur du bourdonnement.

Deux participants ont déclaré que leur acouphène avait complètement disparu.

La qualité de l'impact sur la qualité de  vie - où un faible score indique moins d'impact des acouphènes - est appelé TFI, et est mesuré sur une échelle de 100 points.

La modélisation statistique des résultats a révélé que, en moyenne, les patients ont connu des scores significativement réduits pour le traitement actif, bien que la variation individuelle de l'effet chez les patients, fluctue.


Aucun patient n'a connu une aggravation des symptômes ou une altération de qualité de vie, ou d'autres effets indésirables.

Certains ont affirmé que leurs acouphènes étaient moins perceptibles et agressifs, ou qu'il était plus facile d'en faire abstraction.

« Nous sommes vraiment encouragés par ces résultats, mais nous devons optimiser la durée des traitements, identifier les sous-groupes de patients et déterminer si cette approche fonctionne chez les patients qui ont des formes non-somatiques de leur condition qui ne peuvent pas être modulée par des manœuvres de la tête et du cou « , explique Shore.

A suivre...

Posté dans 15/05/2018 Santé et Bien-Etre, Acouphènes, Audition 0 1448

Articles reliés

Les acouphènes sont-ils héréditaires ?

«Les acouphènes bilatéraux ont une influence génétique plus prononcée chez les hommes »

Les meilleurs conseils si vous prenez l'avion et que vous...

Voler ne doit pas être un frein pour les personnes acouphéniques qui souhaitent voyager. En suivant ces quelques...

VERTIGES : Tout ce que vous devez savoir.

, les personnes qui ressentent des vertiges ont l'impression que leur environnement, ou les deux, tournent. La...

"La boîte à outils Acouphènes"

La thèse innovante d'une jeune étudiante néerlandaise pour aider les personnes souffrant d'acouphènes.

Sondage acouphènes

Un questionnaire simple pour déterminer l’impact fonctionnel, physique et psychologique des acouphènes.

Guide de l'acouphène pour mélomanes et musiciens

L'acouphène est un problème plus important qu'il n'y paraît pour les musiciens et les personnes qui écoutent de la...

Lady's Harp : transformer l'acouphène en art

L'acouphène, s'il peut se révéler invalidant peut également contre toute attente susciter des vocations et une...

Infographies intéressantes sur les acouphènes

Les acouphènes, véritable problème de santé publique, exposés en quelques infographies.

Laisser un commentaireLeave a Reply

Vous devez être  connecté(e) pour laisser un commentaire.