Tout ce que vous devez savoir sur l'oreille du nageur

Tout ce que vous devez savoir sur l'oreille du nageur

L'oreille du nageur ou otite externe est un processus inflammatoire et / ou infectieux du conduit auditif externe, d'origine bactérien, ou moins fréquemment mycosique. Cette pathologie peut devenir extrêmement douloureuse si elle n'est pas traitée.

Les premiers symptômes sont le plus fréquemment une douleur ressentie seulement dans une oreille  (mais quelquefois les deux), parfois précédés d'une légère sensation de démangeaison dans l'oreille affectée.

La douleur à l'oreille est généralement aiguë et peut être significativement exacerbée en manipulant l'oreille externe. Au fur et à mesure que le processus infectieux progresse, la douleur s'intensifie et la peau qui recouvre le conduit auditif peut devenir si enflée qu'elle bouche le conduit auditif.



Une baisse d'audition peut survenir dans l'oreille affectée, généralement causée par le cérumen (cérumen) ou le tissu cutané irrité avec écoulement (Otorrhée) bouchant le conduit, ou surcharge limitant la mobilité de la membrane tympanique (tympan).

La structure spécifique du conduit auditif externe contribue au développement d'infections de l'oreille externe (otite externe) communément nommée "otite du nageur". Le conduit auditif est le seul cul-de-sac bordé de peau dans le corps humain.

Le canal externe est chaud, sombre favorisant l'humidité, ce qui en fait un excellent environnement pour la croissance bactérienne et fongique. La peau qui recouvre le canal est très fine et facilement traumatisante. L'évacuation des déchets, des sécrétions et des corps étrangers est entravée par une courbure du canal à la jonction du cartilage et de l'os et un "virage" juste avant la membrane tympanique.

La présence excessive de cire d'oreille (cérumen), qui est fabriquée à partir d'une combinaison de sécrétions naturelles des glandes sébacées du canal et de l'excrétion microscopique permanente de l'épiderme (la couche superficielle de la peau), peut constituer un obstacle supplémentaire à l'évacuation naturelle des fluides. Certaines personnes perdent parfois l'épiderme en «squames» - comme la peau «pèle» après un coup de soleil, plutôt que de petites particules - comme les pellicules. Ces "squames" peuvent en outre, obstruer le conduit auditif.



Heureusement, le conduit auditif externe possède des défenses spécifiques. Le cérumen (cire d'oreille) sécrète un revêtement acide contenant des lysozymes et d'autres substances qui inhibent la croissance bactérienne et fongique. Le cérumen riche en lipides est également hydrophobe (repousse l'eau) et empêche l'eau de pénétrer dans la peau et de provoquer une macération. La présence insuffisante de cérumen peut prédisposer le conduit auditif à l'infection, mais le cérumen excessif ou trop visqueux peut entraîner une obstruction, la rétention d'eau et de déchets, et une infection.

De plus, le canal est défendu par une migration épithéliale unique qui se produit à partir de la membrane tympanique vers l'extérieur, transportant tous les déchets avec elle. Lorsque ces défenses échouent ou lorsque l'épithélium du conduit auditif externe est endommagé, il en résulte une otite externe.

Il existe de nombreux facteurs contribuant aux infections de l'oreille externe, mais le plus commun est l'humidité excessive qui élève le pH et élimine le cérumen, ce qui explique pourquoi Otite externe est communément connu comme "l'oreille du nageur" ​​et est particulièrement dangereuse pour les personnes pratiquant assidument les sports aquatiques. Une fois le cérumen protecteur évacué, les débris de kératine absorbent l'eau, ce qui crée un milieu nutritif pour la croissance bactérienne.



Un protocole de prévention élaboré par les Laboratoires BIORL et issu de la recherche de spécialistes ORL et l'expérience de plongeurs professionnels a été établi et spécialement formulé pour prévenir les infections de l'oreille en préservant l'équilibre naturel du conduit auditif externe.
L'ingrédient Melaleuca alternifolia a une activité antibactérienne et antifongique.
L'ingrédient Heliogénol aide à réduire les démangeaisons, les picotements et l'inflammation pouvant être associés à une infection. L'ingrédient alcool isopropylique est hydrophile et fournit une faible tension superficielle absorbant l'excès d'eau dans l'oreille.

Les 2 produits doivent être appliqués successivement sur les deux oreilles (2 gouttes EARYL dans une oreille, attendre 5 minutes et appliquer 2 gouttes dans l'autre oreille) avant et après les sports nautiques. Après immersion dans l'eau, le canal auditif externe doit être séché, éventuellement en utilisant un sèche-cheveux à la température la plus basse, avant d'appliquer les gouttes de SEDRYL (2 gouttes) afin de totalement assécher le conduit auditif.

Bien évidemment, toute intervention sur la peau du conduit auditif externe (comme le grattage ou le nettoyage excessif) doit être évitée. Toutes les fois que le canal auditif externe est nettoyé et que le cérumen est ôté, le conduit devient plus vulnérable à l'infection.

Les personnes qui pratiquent intensément des sports nautiques peuvent utiliser des protections artificielles contre l'eau, comme des bouchons d'oreille. Cependant, les bouchons d'oreille étanches peuvent agir comme un irritant local et prédisposent le conduit auditif aux infections de l'oreille s'ils ne sont pas hypoallergéniques. Optez pour des produits de haute qualité comme les bouchons d'oreille Mack's, référence internationale.



Si malheureusement, malgré notre protocole préventif, votre oreille est infectée, vous devez vous rendre très rapidement auprès d'un spécialiste ORL.
Le conduit auditif affecté doit être exploré et la membrane tympanique inspectée pour exclure une perforation. Lors de l'inspection, un diagnostic sur la probabilité d'infection bactérienne ou fongique peut être tenté, ainsi qu'une évaluation du degré de gonflement. Si la membrane du tympan est intacte, rincer l'oreille avec de l'eau purifiée chauffée à la température du corps aide à éliminer les déchets existants.

Un examen approfondi de la tête et du cou doit être effectué pour exclure d'autres diagnostics et rechercher d'éventuelles complications de l'otite externe. L'examen doit inclure l'évaluation des sinus, du nez, des mastoïdes, des articulations temporo mandibulaires, de la bouche, du pharynx et du cou. En outre, si la membrane tympanique peut être visualisée et est rouge, des mesures appropriées doivent être utilisées pour déterminer si l'otite moyenne associée est présente.



Si le conduit auditif est très enflé, une mèche otique ou un tampon otique spécialement conçu peut être inséré dans le canal pour faciliter le drainage et permettre l'application de médicaments topiques.

Les médicaments topiques (gouttes auriculaires) constituent la première ligne de traitement (antibiotique et / ou antifongique), les antibiotiques oraux et même les antibiotiques injectables étant réservés aux cas les plus sévères. Le traitement dure généralement de 5 à 7 jours, mais les cas plus graves peuvent nécessiter de 10 à 14 jours. Les analgésiques peuvent être prescrits pour apaiser de fortes douleurs.

Pendant le traitement, l'oreille affectée doit être maintenue au sec jusqu'à ce que l'infection de l'oreille ait disparue.

Posté dans 04/05/2018 Santé et Bien-Etre, Audition, Infections O.R.L 0 60

Articles reliés

Plongée sous-marine : Les meilleurs conseils pour vos oreilles

Les vacances s'annoncent à grands pas. Profitez de nos meilleurs conseils pour une plongée sous-marine en toute...

Laisser un commentaireLeave a Reply

Vous devez être  connecté(e) pour laisser un commentaire.