[Infections O.R.L] Le système immunitaire

Classé dans : Infections O.R.L | 0

7-Vitality-iStock_000013837950_ExtraSmall-300x189 [Infections O.R.L] Le système immunitaire

Comprendre notre système immunitaire :

C’est appréhender l’ensemble des mécanismes mis en jeu par notre organisme pour se défendre contre les agressions pathogènes de l’environnement (micro organismes infectieux, bactéries, virus, parasites…), mais aussi contre ses propres constituants lorsque ceux-ci sont défaillants (cellules cancéreuses, vieillissement, organes transplantés…)
C’est également réaliser la nécessité de protéger et de renforcer cet arsenal de défenses pour permettre à l’organisme d’interagir avec son environnement afin de répondre à ses besoins vitaux.

Système immunitaire: Anatomie et Physiologie

Le système immunitaire est donc l’appareil chargé de protéger l’organisme contre les envahisseurs étrangers, grâce à un ensemble de barrières physiques et de cellules dites immunocompétentes.
Cette machine repose essentiellement sur deux systèmes de défenses qui fonctionnent de façon coordonnée pour assurer la résistance à la maladie ou « l’immunité » (immunis= exempt de mal) :

– Le système immunitaire inné ou naturel

– Le système immunitaire adaptatif ou spécifique

 

Le système de défense inné

Il a pour but d’empêcher la pénétration de germes et leur propagation dans l’organisme.Il réagit immédiatement pour protéger l’organisme contre toute substance étrangère.                                               La 1ère ligne de défense est assurée par des barrières physiques superficielles, la peau et les muqueuses (et leurs sécrétions). Lorsque ces barrières sont prises à défaut (plaie par ex), une 2ème ligne défensive non spécifique, cellulaire et moléculaire, intervient, provoquant ainsi une réaction inflammatoire.
Cette dernière comprend un ensemble de cellules (phagocytes, cellules tueuses, mastocytes, anticorps…) qui vont agir ensemble pour neutraliser et éliminer les corps étrangers.

Le système immunitaire adaptatif

Il intervient quand nos défenses innées ne suffisent plus pour éliminer un germe de l’organisme.
Il permet une action beaucoup plus efficace pour nous protéger contre une grande variété d’agents infectieux et de cellules anormales.
Cependant, lorsqu’il est défaillant, certaines maladies très graves, comme le cancer, le sida ou la polyarthrite rhumatoïde, peuvent se développer. Cette réaction immunitaire adaptative est:

Spécifique = ce système reconnaît des substances étrangères ou des agents pathogènes (antigènes) et cible son action contre eux
Systémique = l’immunité n’est pas restreinte au siège initial de l’infection

Dotée d’une « mémoire » = le système immunitaire reconnaît les agents pathogènes déjà rencontrés et élabore contre eux des attaques encore plus efficaces. Pour lutter contre ces antigènes ou molécules du non soi (substances étrangères à l’organisme), ce système adaptatif mobilise essentiellement des lymphocytes B et T, et des anticorps, élaborés par ces cellules.
A noter enfin, que l’immunité peut être soit naturelle (congénitale), soit acquise (spontanée, obtenue à la suite d’une infection visible ou pas), soit provoquée par un procédé ou une action thérapeutique (vaccination, sérothérapie).

Quelques définitions

Inflammation : la réaction inflammatoire est déclenchée dès que les tissus sont atteints par un traumatisme physique (coup), une chaleur intense, une irritation due à des substances chimiques ou une infection causée par des virus, bactéries… Elle est nécessaire car : elle empêche la propagation des agents toxiques dans les tissus environnants ; élimine les débris cellulaires et agents pathogènes; et amorce les premières étapes du processus de réparation. Les 4 signes principaux de l’inflammation sont : la rougeur, la chaleur, la douleur et la tuméfaction.

Fièvre : est une autre réaction systémique contre les microorganismes envahisseurs. Si une forte fièvre constitue un danger pour l’organisme, une fièvre légère ou modérée est une réaction d’adaptation bénéfique. En effet, elle permet de réduire la libération, par le foie et la rate, de certains nutriments (Fer, Zinc) indispensables aux bactéries pour se multiplier.
De plus, elle augmente globalement la vitesse du métabolisme cellulaire et les processus de réparation.

Hypersensibilité ou Allergie : réaction d’un organisme présentant des manifestations anormales à l’occasion de la rencontre entre un antigène et un anticorps. L’organisme juge à tort un antigène dangereux pour lui (allergène) qui provoque une hyperactivité du système immunitaire appelée hypersensibilité. L’allergie est donc une réaction exagérée se manifestant par une hypersensibilité à certaines substances étrangères (pollens par exemple).

 

[button link= »https://www.biorl.fr/produits/stimunyl » size= »large » color= »orange »]STIMUNYL® Activateur des défenses naturelles[/button]

Laissez un commentaire