Le phénomène inflammatoire, cause majeure d’acouphènes

Classé dans : Acouphènes | 0

44-banner_01-344x114 Le phénomène inflammatoire, cause majeure d’acouphènes

 

Acouphènes et inflammation chronique

 

Plusieurs études internationales ont démontré que de nombreux cas d’acouphènes chroniques sont la conséquence d’un  processus dégénératif, caractérisé par une inflammation chronique.
Une hygiène alimentaire équilibrée peut contribuer à inverser ces lésions inflammatoires, avant qu’elles ne soient irréversibles.
L’inflammation est la réponse naturelle du corps à des lésions tissulaires.

Intrinsèquement, l’inflammation peut être un processus bénéfique.Cependant,lorsque notre organisme fait face à une inflammation chronique, certains facteurs négatifs sont engendrés. En effet, les pathologies dégénératives comme l’arthrite, les maladies cardiaques, cancer, etc. sont associées à une inflammation au niveau cellulaire.

De nombreuses causes encore mal identifiées aujourd’hui peuvent être source d’acouphènes, comme l’accumulation de cérumen dans l’oreille interne, les infections, les troubles vestibulaires, l’exposition prolongée à des bruits supérieurs à 85 décibels, la maladie de Ménière, les troubles de la thyroïde, l’hypertension, les allergies etc. L’on dénombre plus de 250 médicaments susceptibles d’entraîner des acouphènes comme effet secondaire, telle que l’aspirine ou certains antibiotiques.

L’une des causes les plus fréquentes de l’acouphène est liée à une inflammation et une mauvaise circulation sanguine au niveau de l’oreille interne. Lorsque le corps subit une inflammation chronique, certaines prostaglandines inflammatoires médiatrices  sont sécrétées en grande quantité, dans la plupart des cas causée et aggravée par un mode de vie déséquilibré et une alimentation toxique.
Ces médiateurs pro-inflammatoires causent une croissance de l’agrégation plaquettaire et une vasoconstriction.
Cela a pour effet de diminuer le flux sanguin dans les petits capillaires du corps comme l’ oreille interne. Ce processus inflammatoire accroit également le liquide lymphatique dans l’oreille interne. Ces deux facteurs augmentent la pression dans l’oreille interne qui stimule le nerf auditif suffisamment pour créer une série de potentiels d’action que le cerveau interprète comme des sons.

Les acouphènes peuvent ainsi être un premier signe d’avertissement d’inflammation chronique de notre organisme.
Ce phénomène inflammatoire de l’organisme peut progressivement s’estomper en adoptant un mode de vie sain, une hygiène alimentaire équilibrée et le recours à une supplémentation nutritionnelle adaptée.

Modifiez vos habitudes alimentaires et adoptez une alimentation anti-inflammatoire composée de Phytonutriments dont les sources sont les fruits et légumes.

Consommez épices et herbes anti-inflammatoires  telles que le curcuma, gingembre, pissenlit, origan, ail et thé vert. Les fruits qui doivent être consommés sont des sources riches en anti-oxydant, de faible teneur en sucre,  comme les baies, les citrons, les pamplemousses.

Certains suppléments nutritionnels possèdent des propriétés anti-inflammatoire et de vascularisation de l’oreille interne objectivées .
La Vitamine B12 est un acteur essentiel dans la formation de la gaine de myéline qui entoure et isole les fibres nerveuses. Une carence en vitamine B12 expose les nerfs aux dommages inflammatoires qui provoquent des acouphènes.

Pour diminuer les acouphènes vous devez limiter les dommages des radicaux libres avec fortes doses de puissants anti-oxydants. Extrait d’écorce de pin, extrait de pépins de raisin, resvératrol, myrtille sont des sources riches en anti-oxydants qui ont tous des effets puissants de vascularisation de l’oreille interne.

Laissez un commentaire