Oui, Docteur, Mon Enfant a une otite, mais laquelle ?

Classé dans : Audition, Infections O.R.L, Non classé | 1

Prévention, causes, diagnostic et traitement des infections de l’oreille.

 

L’Otite moyenne

 

L’otite moyenne est une infection très fréquente chez l’enfant en bas âge. Elle est peu fréquente chez l’adulte.

Elle comprend :

L’Otite moyenne aiguë (OMA) : Il s’agit d’une inflammation causée par des bactéries qui colonisent l’oreille moyenne à cause du liquide piégé dans la trompe d’ Eustache.  Les enfants atteints d’otite moyenne aiguë présentent tous les symptômes d’une infection de l’oreille, douleur, fièvre, irritation de l’oreille.

L’otite moyenne avec épanchement (OME) : est caractérisée par un liquide qui accumule dans l’oreille moyenne, sans signes évidents d’infection.  L’otite moyenne avec épanchement ne produit habituellement pas de symptômes, mais certains enfants auront des difficultés à entendre ou  se plaindront  d’une sensation d’oreille bouchée. Les enfants sujets aux otites moyennes avec épanchement peuvent avoir des épisodes très fréquents, surtout durant les trois premières années.

La plupart des épisodes se résolvent dans les 3 mois, mais 30 – 40% des enfants peuvent avoir des épisodes récurrents.  Seulement 5 – 10% des épisodes durent plus de 1 an.

prévention Oui, Docteur, Mon Enfant a une otite, mais laquelle ?

La prévention

 

Prévenir  rhume et la grippe demeure le meilleur moyen d’éviter les infections de l’oreille.  Assurez-vous que les enfants se lavent les mains fréquemment. Renforcez chaque automne et au printemps leurs défenses immunitaires grâce à un immunostimulant naturel (STIMUNYL – Laboratoires BIORL)  Personne ne doit fumer autour des enfants dans la mesure où le tabagisme passif augmente significativement le risque d’infections de l’oreille moyenne.

traitements Oui, Docteur, Mon Enfant a une otite, mais laquelle ?

Traitements

Les antibiotiques peuvent se révéler efficaces contre l’otite moyenne aiguë.  Cependant, de nombreuses infections de l’oreille se résolvent sans traitement antibiotique.

Pour la plupart des enfants souffrant d’otite moyenne, les médecins recommandent d’attendre 48 – 72 heures avant de prescrire des antibiotiques.  Cependant, les enfants de moins de 6 mois doivent recevoir un traitement antibiotique immédiat.  Les parents peuvent administrer aux enfants de 6 mois de l’ibuprofène pour aider à soulager la douleur.

Les antibiotiques sont inutiles pour la plupart des otites moyennes avec épanchement. Les Médecins surveillent habituellement les enfants souffrant d’otites moyennes avec épanchement pendant 3 mois afin de voir si leur état s’améliore. Pour certains enfants ayant une déficience auditive et des problèmes de croissance, une intervention chirurgicale peut s’avérer nécessaire.  La pose d’aérateurs transtympaniques est la chirurgie habituelle pour ce type de pathologie.

Oreille-moy Oui, Docteur, Mon Enfant a une otite, mais laquelle ?

Anatomie

L’oreille est l’organe de l’audition et de  l’équilibre.  Elle comporte trois parties: Oreille externe, Oreille moyenne et Oreille interne.

L’oreille externe recueille les ondes sonores, qui se déplacent à travers le conduit auditif vers la membrane du tympan.

Lorsque les ondes sonores entrant frappe la membrane du tympan, elle vibre comme un tambour, et convertit les ondes sonores en énergie mécanique.

Cette énergie résonne dans l’oreille moyenne.  L’oreille moyenne est une structure complexe emplie d’air qui entoure une chaîne de trois osselets.  Ces os vibrent au rythme de la membrane du tympan et transmettent les ondes sonores à l’oreille interne.

L’oreille interne est remplie de liquide. Sa structure ressemble à un tapis de poils qui stimulent les nerfs pour changer les ondes sonores en impulsions électrochimiques qui sont transportées vers le cerveau, qui détecte ces impulsions comme des sons.

L’oreille interne contient également trois canaux semi-circulaires qui fonctionnent comme le stabilisateur du corps, assurant une fonction de régulation de l’équilibre.

La trompe d’Eustache, structure importante dans l’oreille, va de l’oreille moyenne aux sinus et à la partie supérieure de la gorge.  Ce tube permet d’équilibrer la pression d’air de l’oreille moyenne à la pression de l’air extérieur.

Chez les enfants, les infections de l’oreille sont chroniques et récidivent fréquemment, en particulier si elles se développent dans la petite enfance.

Les différents types d’otites

otite-moyenne-aiguë Oui, Docteur, Mon Enfant a une otite, mais laquelle ?

Otite moyenne aiguë (OMA)

Il s’agit d’une inflammation causée par des bactéries qui colonisent l’oreille moyenne à cause du liquide piégé dans la trompe d’ Eustache. Les enfants atteints d’otite moyenne aiguë présentent tous les symptômes d’une infection de l’oreille, douleur, fièvre, irritation de l’oreille.

OME Oui, Docteur, Mon Enfant a une otite, mais laquelle ?

Otite moyenne chronique.

Elle est caractérisée par la présence permanente de liquide derrière la membrane tympanique sans infection présente.  Elle est appelée otite moyenne chronique suppurée lorsque l’on constate une inflammation persistante dans l’oreille ou la mastoïdes médiane (l’os arrondi juste derrière l’oreille), ou une rupture chronique du tympan avec drainage.

Autres types d’infections de l’oreille

Otite du nageur (otite externe aiguë).

L’Otite externe aiguë est une inflammation ou une infection de l’oreille et du conduit auditif externe.  Elle peut être déclenchée par l’eau qui est piégée dans l’oreille.  L’eau emprisonnée peut engendrer la reproduction des bactéries et des champignons.  L’otite externe peut également être favorisée par un grattage agressif ou un nettoyage des oreilles avec des cotons tiges ou encore par un objet coincé.

L’otite externe doit être traitée avec des antibiotiques locaux.  Pour le soulagement de la douleur, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (comme l’ibuprofène) peuvent être prescrits.  Dans la plupart des cas, l’otite du nageur se dissipe dans les 2 – 3 jours.

Causes

L’otite moyenne aiguë (infection de l’oreille moyenne) est généralement due à une combinaison de facteurs qui augmentent la sensibilité aux infections bactériennes et virales dans l’oreille moyenne.  La cause principale des infections de l’oreille moyenne est la trompe d’Eustache de l’enfant, qui s’étend de l’oreille moyenne au nez et à la gorge supérieure.  La trompe d’Eustache est plus courte et plus étroite chez l’enfant que chez l’adulte. Elle est plus vulnérable à un blocage. Elle se caractérise également par une position plus horizontale chez l’enfant en bas âge ayant pour conséquence une mauvaise vidange.

Les bactéries.

De nombreuses bactéries se développent normalement à travers le nez et  la gorge.  La plupart ne sont pas nuisibles.  Cependant, certains types de bactéries sont les principales causes de l’otite moyenne aiguë. Elles sont détectés dans environ 60% des cas d’otite moyenne aiguë. Les bactéries les plus fréquentes, responsables des infections de l’oreille sont:

Streptococcus pneumoniae (également appelée S. pneumoniae ou pneumocoque) est la cause bactérienne la plus fréquente de l’otite moyenne aiguë, provoquant environ 40 – 80% des cas en France et aux Etats-Unis.

Haemophilus influenzae est responsable de 20 – 30% des infections aiguës.

Moraxella catarrhalis est responsable de 10 – 20% des infections.

D’ autres bactéries telles que Streptococcus pyogenes et (rarement) Staphylococcus aureus peuvent également déclencher une otite moyenne aiguë.

Les virus.

Les virus jouent un rôle important dans de nombreuses infections de l’ oreille, et peuvent préparer le terrain pour une infection bactérienne.  Rhinovirus est un virus commun qui provoque un rhume et joue un rôle de premier plan dans le développement des infections de l’oreille.  Il est l’organisme infectant directement, cependant,  lors des saisons froides, le virus peut provoquer des membranes le long des parois des passages intérieurs et enfler en provoquant une obstruction des voies respiratoires.  Si a Trompe d’Eustache est étroite ou tetrécie, l’oreille moyenne ne peut pas se drainer correctement.  Le liquide s’accumule et devient ainsi un terrain fertile pour les bactéries et l’infection ultérieure.

Cependant, d’autres virus tels que le virus RSV, un virus responsable d’infections respiratoires chez l’enfant et l’influenza (grippe), peuvent être les causes réelles de certaines infections de l’oreille.  Près d’un tiers des nourrissons et des enfants en bas âge sujets à des infections des voies respiratoires supérieures vont développer une otite moyenne aiguë.

Des études cliniques objectivées suggèrent que les virus et les bactéries jouent un rôle dans les infections de l’oreille.  Les virus peuvent augmenter l’inflammation de l’oreille moyenne et minimiser l’efficacité des antibiotiques dans le traitement de bactéries qui provoquent les infections de l’oreille.  Le VIH ou d’autres états immunodéprimés augmentent également le risque d’infections de l’oreille

Anomalie anatomique

Les enfants présentant une Trompe d’Eustache plus courte ou moins inclinée sont prédisposés aux infections chroniques de l’oreille.

Les anomalies structurelles congénitales, comme la fente palatine, augmentent le risque.  Les maladies génétiques, comme le syndrome de Kartagener dans lequel les cils (structures ressemblant à des poils) dans l’oreille sont immobiles et provoquent une accumulation de liquide, augmentent également le risque.  Les enfants atteints du syndrome de Down ou le syndrome d’alcoolisme fœtal peuvent également être à risque accru en raison d’anomalies anatomiques.

L’otite moyenne avec épanchement (OME) peut se produire spontanément après un épisode d’otite moyenne aiguë.  La prédisposition aux otites moyennes avec épanchement peut également être accrue en raison d’une trompe d’Eustache anormale ou d’un dysfonctionnement qui provoque une pression négative dans l’oreille moyenne, ce qui permet au liquide de s’échapper à travers les capillaires.

Facteurs de risque

En France, les infections de l’oreille représentent en ce qui concerne les enfants, le motif de consultation le plus fréquent chez le Médecin

L’Otite moyenne aiguë (OMA). Environ les deux tiers des enfants âgés de moins de 3 ans auront un seul épisode d’otite moyenne aiguë, et un tiers aura au moins trois épisodes.  Les garçons sont plus susceptibles d’avoir d’infections que les filles.

L’Otite moyenne aiguë affecte généralement les enfants âgés de 6 – 18 mois. plus tôt un enfant a une première infection de l’oreille, plus il sera sensible à des épisodes chroniques (par exemple, trois épisodes ou plus dans un délai de 6 mois).

Comme les enfants grandissent, la structures de leurs oreilles et s’agrandit et leur système immunitaire se renforce.  En 16 mois, le risque d’infections chroniques diminue rapidement.  Après 5 ans, la plupart des enfants ont dépassé le risque accru d’infections d’oreille chroniques.

L’Otite moyenne avec épanchement. est très fréquente chez les enfants âgés de 6 mois à 4 ans, environ 90%d’entre eux, développe un épisode.  Plus de la moitié des enfants ont eu une otite moyenne avec épanchement avant l’âge de 2 ans.

Autres facteurs de risque

Les infections d’oreille sont plus susceptibles de se produire lors des saisons d’automne et d’hiver.

D’autres facteurs de risque sont incriminés :

Allergies.

Les allergies peuvent provoquer une inflammation des voies respiratoires, ce qui peut contribuer à une infection de l’oreille.  Les allergies sont également associées à l’asthme et à la sinusite.  Cependant, une relation causale entre les allergies et les infections de l’oreille n’a pas été définitivement établie.

L’entrée en Crèche ou Garderie.

Bien que les infections de l’oreille elles-mêmes ne soient pas contagieuses, les infections respiratoires qui les précèdent fréquemment, peuvent poser un risque pour les enfants en contact avec d’autres enfants.

Le tabagisme passif.

Les parents qui fument augmentent considérablement le risque que leurs enfants développent des infections de l’oreille moyenne.

Le Biberon.

Les bébés qui sont nourris au biberon peuvent développer un risque plus élevé pour l’otite moyenne que les bébés allaités.  L’American Academy of Pediatrics recommande l’allaitement au sein pendant au moins les 6 premiers mois du bébé.

L’utilisation de Sucette.

L’utilisation de sucette est un facteur prédisposant aux infections de l’oreille.  Sucer augmente la production de salive, ce qui favorise le déplacement des bactéries de la trompe d’Eustache à l’oreille moyenne.

L’Obésité.

L’obésité a été associée à un risque élevé d’infection d’oreille.

Frères et sœurs atteints d’infections chroniques de l’oreille.

Fotolia_3283602_S Oui, Docteur, Mon Enfant a une otite, mais laquelle ?

Complications

Perte d’audition et de la parole ou retard de croissance

La perte d’audition chez les enfants peut ralentir leur développement pédagogique.

Rarement, les patients atteints d’otite moyenne chronique développent un risque d’atteinte de l’oreille interne.  Si cela se produit, la perte auditive peut potentiellement être permanente.  La plupart de ces patients auront également des problèmes de vertiges et de perte de connaissance.

Cholestéatomes.

Les tissus inflammatoires dans l’oreille appelé cholestéatomes sont une complication rare des infections chroniques de l’ oreille ou sévères.

Calcifications

Dans de rares cas, même après une infection bénigne, certains enfants développent une calcification et un durcissement de l’oreille moyenne et, parfois, de l’oreille interne.  Cela peut être dû à un dysfonctionnement du système immunitaire.

Mastoïdite

Avant l’arrivée des antibiotiques, la mastoïdite (une infection dans les os situés dans la région du crâne derrière les oreilles) était, une complication bien que rare de l’otite moyenne. Difficile à traiter, elle nécessite des antibiotiques et un drainage par voie intraveineuse.  La chirurgie peut être nécessaire.

Si la douleur et la fièvre persistent malgré le traitement antibiotique de l’otite moyenne, le médecin doit contrôler le risque de mastoïdite.  La plupart des cas de mastoïdite ne sont généralement pas associés à des infections de l’ oreille.

Autres complications possibles

Méningite.

Dans de rares cas, les bactéries d’une infection de l’ oreille sévère peuvent se propager aux tissus entourant le cerveau.

Paralysie faciale.

Très rarement, un enfant souffrant d’otite moyenne aiguë peut  développer une paralysie faciale, qui est temporaire et peut  habituellement soulagée par des antibiotiques ou éventuellement une chirurgie de drainage.  La paralysie faciale peut également se produire chez les patients atteints d’otite moyenne chronique et d’un cholestéatome (tissu dans l’oreille moyenne).  La chirurgie est souvent nécessaire pour remédier à cela.

symptomes Oui, Docteur, Mon Enfant a une otite, mais laquelle ?

Symptômes

Les symptômes de l’otite moyenne aiguë sont soudains et peuvent inclure:

Douleur ou gêne dans l’oreille.

Cependant, il est difficile de déterminer si un nourrisson ou un enfant qui n’a pas encore appris à parler a une infection de l’oreille.  On peut suspecter une douleur si l’enfant éprouve des difficultés à avaler.  Certains parents croient que tirer sur l’oreille indique une infection, mais ce geste est plus susceptible d’indiquer la douleur de poussées dentaires.

Tousser
Congestion nasale
Fièvre
Irritabilité
Insomnie
Perte d’appétit
Vomissement
Diarrhée

Si l’infection de l’oreille est sévère, la membrane tympanique peut se rompre, ce qui permettra à la maman de constater un écoulement de pus.  (Cela apporte généralement un soulagement de la douleur.) Le Pus dans l’oreille peut entraîner une perte auditive chez certains enfants.

La Fièvre et le rhume rendent souvent les enfants irritables et difficiles, il est donc difficile de déterminer s’il s’agit d’un rhume ou d’une otite.  Les symptômes ne sont pas apparents dans environ un tiers des enfants atteints d’une infection de l’oreille moyenne aiguë.

Les symptômes de l’otite moyenne avec épanchement

Une perte auditive peut se produire, mais elle est souvent fluctuante et difficile à détecter, même par des parents attentifs. Ce qui peut alerter la maman est un enfant qui parle fort, qui ne répond pas aux instructions et augmente le volume de la télévision.

Les enfants plus âgés peuvent avoir des difficultés de ciblage des sons spécifiques dans une pièce bruyante.  Dans de tels cas, certains parents ou  enseignants peuvent attribuer leur comportement à un manque d’attention ou même à un trouble de déficit de l’attention.

50-Médecin-chrétien.jpg Oui, Docteur, Mon Enfant a une otite, mais laquelle ?

Diagnostic

Le médecin doit établir un questionnaire destiné à la maman indiquant si l’enfant a eu un récent rhume, la grippe, ou une autre infection des voies respiratoires.  Si l’enfant se plaint de douleurs ou développe d’autres symptômes de l’otite moyenne, tels que  rougeur et inflammation, le médecin doit exclure toute autre cause pouvant inclure :

 L’otite moyenne avec épanchement  est souvent confondue avec l’otite moyenne aiguë.

L’otite moyenne avec épanchement  doit être écartée car l’antibiothérapie ne répond pas ;

 Les problèmes dentaires (poussée dentaire).
Infection de l’oreille externe.

Les symptômes comprennent des douleurs, des rougeurs, des démangeaisons.  L’Infection de l’oreille externe, cependant, peut être confirmée en tirant le pavillon de l’oreille, qui produira la douleur.  (Ce mouvement n’aura pas d’effet significatif si l’infection est dans l’oreille moyenne.)

Des objets étrangers dans l’oreille.

Cela peut être dangereux.  Un médecin doit toujours vérifier en priorité quand un petit enfant indique une douleur ou des problèmes dans l’oreille.

L’infection virale peut produire des rougeurs et une inflammation.  Ces infections, cependant, ne peuvent être traitées par des antibiotiques et ne se résoudront pas seules.

La prévention

Prévenir les infections de l’oreille c’est d’abord prévenir le rhume et la grippe.

Hygiène.

Rhumes et grippes se répandent principalement lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue près de quelqu’un d’ autre. La transmission s’effectue par les mains. Tout le monde doit toujours se laver les mains avant de déjeuner et après être allé à l’ extérieur. Un Savon ordinaire suffit. Un Nettoyant pour les mains contenant un gel à base d’ alcool est aussi efficace pour une utilisation quotidienne

Facteurs alimentaires et suppléments.

Alimentation saine. Les régimes alimentaires quotidiennes devrait inclure des aliments tels que les fruits rouges et légumes frais, qui sont riches en antioxydants et d’ autres ingrédients qui peuvent aider à stimuler le système immunitaire.

Probiotiques (les «bonnes» bactéries).

Les chercheurs étudient la valeur protectrice éventuelle de certaines souches de lactobacilles, bactéries présentes dans les intestins. Certaines de ces souches, en particulier acidophilus, sont utilisées pour faire du yaourt. Des études cliniques ont prouvé les avantages de probiotiques pour la prévention des infections de l’ oreille.

Éviter l’exposition à la fumée de cigarette

Personne ne devrait fumer autour des enfants.

Allaitement maternel

L’allaitement maternel offre une protection contre de nombreuses infections précoces, y compris les infections de l’oreille. Le lait maternel fournit des facteurs immunitaires qui aident à protéger l’enfant contre les infections. En outre, les nourrissons sont tenus au cours de l’allaitement dans une position qui permet aux trompes d’eustache de bien fonctionner.

Traitement

La plupart des traitements pour les infections de l’oreille, particulièrement antibiotiques et  interventions chirurgicales sont souvent inutiles.  Entre 80 – 90% des enfants atteints d’infections de l’oreille simples guérissent en une semaine sans antibiotiques.  De même, administrer des antibiotiques pour une infection aiguë de l’oreille ne semble pas empêcher les enfants de continuer à avoir du liquide derrière les oreilles après que l’infection n’ait disparue.  Les antibiotiques sont rarement recommandés pour l’otite moyenne avec épanchement.  En outre, l’utilisation excessive d’antibiotiques entraîne un problème grave de souches bactériennes résistantes aux antibiotiques courants.

Les antibiotiques sont nécessaires pour le traitement de certains enfants atteints d’otite moyenne aiguë, en particulier ceux avant l’âge de 6 mois.

protocol-otite Oui, Docteur, Mon Enfant a une otite, mais laquelle ?

Protocole de traitement des otites moyennes aiguës

L’American Academy of Pediatrics (AAP) recommande les protocoles suivants :

  • Etablir un diagnostic précis des otites moyennes aiguës et bien isoler l’otite moyenne avec épanchement
  • Les enfants de moins de 6 mois devraient recevoir un traitement antibiotique immédiat.
  • Les enfants de 6 mois ou plus doivent recevoir un traitement anti-douleur à base d’ibuprofène
  • Une période d’observation initiale de 48 – 72 heures ( «veille») est recommandée dans certains cas pour déterminer si l’infection peut disparaître seule sans traitement antibiotique.  (La plupart des enfants connaissent une amélioration dans les 72 heures.)
  • Une couverture antibiotiques préventive) peut être recommandée pour l’otite moyenne aiguë chronique.
Protocole de traitement de l’otite moyenne avec épanchement (OME) :

L’enfant est généralement suivi pendant les 3 premiers mois.  Les antibiotiques ne sont pas utiles pour la plupart des patients atteints d’otite moyenne avec épanchement.  La situation se résout sans traitement pour la plupart des enfants, en particulier ceux dont les otites moyennes avec épanchement sont la conséquence d’une infection aiguë de l’oreille.  Environ 75 – 90% des cas l’otite moyenne avec épanchement qui résultent d’otites moyennes aiguës sont résolus dans les 3 mois.  Si l’otite moyenne avec épanchement dure plus de 3 mois, un test d’audition doit être effectué.  Le médecin réévaluera l’enfant à intervalles réguliers afin de déterminer s’il y a risque de perte auditive.

Les antibiotiques, les décongestionnants, les antihistaminiques et les corticoïdes ne sont pas recommandés pour la gestion courante de l »otite moyenne avec épanchement.  Ces médicaments ne sont pas efficaces pour l’otite moyenne avec épanchement qu’ils soient utilisés seuls ou en combinaison.  Les antihistaminiques et les décongestionnants peuvent causer plus de tort que de bien en provoquant des effets secondaires comme des maux d’estomac et de la somnolence.  À l’heure actuelle, il n’y a pas de preuve convaincante que le traitement de l’allergie aide à la gestion de l’otite moyenne avec épanchement, ni même qu’il y ait une relation de cause à effet entre les allergies et l’otite moyenne avec épanchement.

La décision d’un acte chirurgical doit être effectuée selon chaque cas. La pose d’aérateurs transtympaniques (yoyos) peut être recommandée lorsque le liquide s’accumule derrière le tympan de votre enfant et ne disparaît pas au bout de 4 mois ou plus. L’accumulation de liquide peut entraîner une perte d’audition s’il reste présent.

Les enfants souffrant d’otite moyenne avec épanchement durant plus de 4 mois peuvent être candidats à la chirurgie si :

perte auditive supérieure à 40 dB
perte d’audition entre 21-39 dB (Les enfants de ce groupe peuvent être observés ou candidats à la chirurgie.)
Atteinte structurelle du conduit auditif, du tympan ou de l’oreille moyenne.

La chirurgie.

  • La Pose Aérateurs Transtympaniques (l’insertion de tubes dans le tympan) est le premier choix pour une intervention chirurgicale.
  • Adénoïdectomie (suppression des végétations adénoïdes) plus paracentèse (retrait de liquide), avec ou sans insertion d’un tube, est parfois recommandé
  • Amygdalectomie (ablation des amygdales) n’est pas recommandée pour l’otite moyenne avec épanchement.

Conduite à tenir

Une surveillance attentive de l’état de l’enfant (veille) ainsi que des traitements naturels peuvent être une alternative viable à un traitement antibiotique pour les enfants présentant un premier épisode d’otite moyenne aiguë. Cependant, dans certaines situations, les parents doivent consulter immédiatement un spécialiste ORL

Consultez immédiatement dans le cadre de forte fièvre, douleur intense, ou d’autres signes de complications.

Les parents d’enfants en bas âge doivent contacter immédiatement leur médecin si l’enfant présente de la fièvre, indépendamment d’autres symptômes.

Avant les antibiotiques, bon nombre de traitements naturels étaient utilisés pour traiter la douleur des infections de l’oreille. On assiste à une recrudescence de la popularité de ces traitements face aux résistances des antibiotiques.

Une bouteille d’eau chaude ou un sachet d’eau chaude salée contre l’oreille est un remède immédiat contre la douleur.

En raison du risque élevé de brûlures, les bougies auriculaires ne doivent pas être utilisés pour enlever la cire des oreilles. Ces bougies sont déconseillées et totalement inefficaces dans le traitement de L’otite moyenne aiguë ou d’autres pathologies de l’oreille.

La manœuvre de Valsalva. Une technique simple appelée la manœuvre de Valsalva est utile pour ouvrir les trompes d’ Eustache et occasionner un soulagement occasionnel du sentiment chronique d’obstruction ouatée qui accompagne l’otite moyenne avec épanchement.

  • L’enfant prend une profonde inspiration et ferme la bouche.
  • L’enfant souffle par le nez doucement tout en le pinçant fermement.
  • Ne pas utiliser cette technique si une infection est présente.
Anti-douleurs

Un certain nombre d’analgésiques sont disponibles pour aider à soulager les symptômes.

L’ibuprofène est l’analgésique de choix pour les enfants.

Les enfants plus âgés peuvent être en mesure de prendre des analgésiques en vente libre qui contiennent de la codéine si la douleur est sévère.

Les Gouttes auriculaires contenant des anesthésiques sont également disponibles par prescription.  Elles procurent un soulagement de la douleur à courte durée d’action et peuvent aider les enfants à supporter la douleur jusqu’à ce qu’un analgésique oral fasse effet.  Les parents doivent consulter avant de les utiliser. Les  Gouttes auriculaires pourraient causer des dommages chez les enfants qui ont un tympan perforé.

Remarque: L’aspirine et les  produits contenant de l’aspirine ne sont pas recommandés pour les enfants ou les adolescents.  le syndrome de Reye, une maladie très grave, est associée à l’utilisation de l’aspirine chez les enfants qui ont la varicelle ou la grippe.

22392 Oui, Docteur, Mon Enfant a une otite, mais laquelle ?

Précautions lors de la baignade

La natation peut présenter des risques particuliers pour les enfants souffrant d’infections de l’oreille en cours ou une chirurgie antérieure.  les polluants de l’eau ou des produits chimiques peuvent aggraver l’infection, et la plongée sous-marine provoque des changements de pression qui peuvent engendrer une douleur.  Les précautions suivantes doivent être prises:

Les enfants atteints d’otite moyenne aiguë ne devraient pas aller nager jusqu’à ce que leur infection soit complètement guérie.

Le port de protections d’oreille anti-eau ainsi que d’un bandeau en néoprène est vivement conseillé lors des baignades.

Ressources

www.nidcd.nih.gov – Institut national sur la surdité et d’ autres troubles de la communication

www.aap.org – American Academy of Pediatrics

www.entnet.org – American Academy of Otolaryngology, Head and Neck Surgery

références

Ramakrishnan K, Sparks RA, Berryhill WE. Diagnostic et traitement de l’ otite moyenne. Am Fam Physician . DEC 2007 1; 76 (11): 1650-8.

Rosenfeld RM, Brown L, Cannon CR, Dolor RJ, Ganiats TG, Hannley M, et al. Guide de pratique clinique:. Otite externe aiguë Otolaryngol Head Neck Surg . Avr 2006; 134 (4 Suppl): S4-23.

Rovers MM, Glasziou P, Appelman CL, Burke P, McCormick DP, Damoiseaux RA, et al. Antibiotiques pour l’otite moyenne aiguë:. Une méta-analyse des données individuelles des patients Lancet . Oct 2006 21; 368 (9545): 1429-1435.

Les complications de l’ otite moyenne chronique et cholestéatome. Otolaryngol Clin North Am . 2006 décembre; 39 (6): 1237-1255.

Spiro DM, Tay KY, Arnold DH, Dziura JD, Baker MD, Shapiro ED. Attendre et voir ordonnance pour le traitement de l’ otite moyenne aiguë:. Un essai contrôlé randomisé JAMA . 2006 13 septembre; 296 (10): 1235-1241.

Tähtinen PA, Laine MK, Huovinen P, Jalava J, Ruuskanen O, Ruohola A. Un essai de traitement antimicrobien pour l’otite moyenne aiguë contrôlée par placebo. N Engl J Med . 2011 13 jan; 364 (2): 116-26.

One Response

Laissez un commentaire