Les Phytonutriments : vitamines et minéraux

Classé dans : Phytonutrition | 0

labos2 Les Phytonutriments : vitamines et minéraux

Les Phytonutriments : vitamines et minéraux

 

Les vitamines
Les vitamines sont des substances organiques, dépourvue de valeur énergétique propre, agissant à faible dose, indispensables à l’organisme car l’Homme ne peut les synthétiser en quantité suffisante.
Les carences vitaminiques dans la ration alimentaire ont pour conséquence le développement de pathologies carencielles.
Les vitamines sont des substances instables face aux agents physiques extérieurs (lumière, chaleur et radiations) tandis que les plantes et les micro-organismes sont capables de fabriquer toutes les vitamines nécessaires à leur survie, il n’en va pas de même pour l’Homme et les animaux.
Un régime alimentaire approprié leur est indispensable pour fournir ces éléments à l’exception de la vitamine K et la vitamine D.
Les vitamines sont indispensables au maintien de la vie. Une alimentation équilibrée et diversifiée permet de couvrir les besoins de l’organisme. De plus, des apports conformes en vitamines sont un élément important dans la prévention de nombreuses pathologies (maladies liées au vieillissement, maladies cardiovasculaires, cancers). Tandis qu’un apport trop élevé de vitamines n’améliore pas les performances d’un organisme doté d’un bon fonctionnement et leur surconsommation peut avoir, à moyen ou long terme, des effets toxiques.
Il existe deux types de vitamines : les vitamines hydrosolubles et les vitamines liposolubles.

Alors que les vitamines hydrosolubles doivent faire partie intégrante du menu quotidien, les vitamines liposolubles par leur capacité à être stockées dans le foie et les tissus adipeux peuvent être consommées à des intervalles moins réguliers.
Les vitamines hydrosolubles, à l’exception de la vitamine B12, ne sont pas stockées longtemps dans l’organisme. Les risques de surdosage sont faibles en raison de leur élimination dans les urines lorsque leur apport est excédentaire. Elles sont au nombre de neuf dont huit appartenant aux vitamines du groupe B, elles peuvent toutes être retrouvées dans des compléments, leur forme la plus active est celle de coenzyme.

ke-344x229 Les Phytonutriments : vitamines et minéraux
Les minéraux
Plus de vingt matières minérales apportées par l’alimentation présentent un caractère essentiel chez l’Homme.
Elles sont classées en catégories selon la quantité requise pour le bon fonctionnement de l’organisme : les macroéléments, les éléments traces essentiels et les éléments ultra traces essentiels.
Certains éléments minéraux exercent des rôles multiples, de nature structurale et fonctionnelle et d’autres ont un rôle plus limité (comme l’iode, le cobalt ou le fluor).
Ils présentent aussi de grandes similitudes car presque tous interviennent, à faible concentration, dans de nombreux processus vitaux, comme constituant ou activateur d’enzymes et par leur action catalytique de réactions biologiques spécifiques. Il n’est donc pas surprenant que les déficiences en un ou plusieurs éléments minéraux, même lorsqu’ils ne se manifestent pas par des signes cliniques particuliers puissent avoir des conséquences graves sur les performances et la santé.
Bien que les risques de carences graves soient considérablement réduits grâce à l’élévation du niveau de vie et des apports alimentaires, il subsiste de nombreux déficits dans nos sociétés développées. Ces déficits sont expliqués par des régimes alimentaires ne privilégiant pas assez les légumes et les légumineuses, les modes de cultures et l’appauvrissement des sols en sels minéraux mais également aux modes de raffinage, de conservation et de cuisson des aliments.
De plus, l’organisme peut les surconsommer lors de certains états tels que le surmenage, les chocs traumatiques et le stress psychologique.

Parmi les minéraux, le magnésium, le calcium, le zinc, le sélénium et le chrome présentent un risque de déficit plus important.

Laissez un commentaire