La Vinpocétine soulage vos acouphènes

Classé dans : Acouphènes | 0

vinpo-new1-min-860x484 La Vinpocétine soulage vos acouphènes

 

Qu’est ce que la Vinpocétine ?

La vinpocétine est dérivée de l’alcaloïde naturel vincamine, extrait de la petite pervenche (plante des sous-bois, rampante), dont elle possède les qualités mais avec une efficacité de deux à quatre fois supérieure.

La petite Pervenche (Vinca minor) est une plante qui est utilisée traditionnellement pour son rôle hypotenseur, vaso régulateur, oxygénateur cérébral et fluidifiant de la microcirculation capillaire (celle qui irrigue, oxygène et nourrit le cerveau).

Ainsi, elle est largement indiquée lors de ces déséquilibres ou maladies :

•Démence cérébrale (ex : Alzheimer)

•Déficit de la mémoire

•Manque d’attention

•Diminution des facultés intellectuelles

•Céphalées, vertiges, acouphène

•Suite de commotions cérébrales

•Accidents vasculo-cérébral (AVC)

 

C’est donc son principe actif, la vinpocétine qui lui prête ses nombreuses vertus sur les fonctions et la santé du cerveau. La vinpocétine est un agent anti-inflammatoire puissant qui pourrait avoir un rôle potentiel dans le traitement de la maladie de Parkinson et de la maladie d’Alzheimer. Elle est l’ingrédient clé dans l’amélioration du flux sanguin cérébral, la protection contre les troubles cérébro-vasculaires et le déclin cognitif, tout en assurant l’absorption, l’acheminement aux cellules et la performance neurocellulaire.

 

Comment agit la Vinpocétine ?

La Vinpocétine issue du Vinca Minor (Petite Pervenche) :

•         La première qualité de la vinpocétine est de soutenir le métabolisme cérébral, et donc la vigilance, en accroissant localement la synthèse de l’adénosine triphosphate (ATP), la molécule énergétique universelle.

·         Elle stimule puissamment les fonctions cognitives en augmentant sélectivement l’oxygénation et le débit sanguin, lesquels activent le métabolisme cérébral.

Ses effets bénéfiques reposent essentiellement sur le fait qu’elle améliore la microcirculation sanguine dans le cerveau.

Les premières études réalisées sur ce composé recommandaient d’ailleurs principalement son utilisation dans les troubles d’origine hypoxique (insuffisance d’oxygène) et ischémique (insuffisance de flux sanguin). Dans ces conditions, la vinpocétine exerce un effet neuroprotecteur considérable et permet de sauver jusqu’à 50% des neurones qui seraient perdus définitivement.

•        Vasodilateur cérébral, elle prévient l’agrégation plaquettaire et les spasmes vasculaires cérébraux, souvent responsables de l’apparition de maux de tête, de migraines d’acouphènes et de vertiges.

•        En accentuant la quantité de glucose consommée par les cellules nerveuses, la vinpocétine augmente les performances du “Cycle de Krebs“. La vinpocétine augmente en effet la capacité de déformation des globules rouges, ce qui leur permet de mieux passer dans les capillaires, qui sont des vaisseaux sanguins aussi fins que des cheveux. Cela permet d’augmenter le niveau d’oxygène dans les neurones et leur capacité d’utiliser le glucose, qui est le carburant du cerveau.

•        Enfin, la vinpocétine accroît aussi la synthèse de plusieurs neurotransmetteurs qui affectent des fonctions cérébrales critiques comme la mémorisation, la concentration et l’humeur. Plusieurs études montrent une amélioration perceptible des performances cognitives après supplémentation, en particulier dans un des domaines les plus difficiles à influencer: la plasticité synaptique qui est en quelque le modèle cellulaire de la capacité d’apprentissage.

 

Applications cliniques de la Vinpocétine

La vinpocétine est aujourd’hui répertoriée dans le Vidal en tant que médicament utilisé dans la prise en charge de déficits cognitifs, neurosensoriels et des insuffisances vasculaires cérébrales. Cependant, son origine végétale fait qu’elle n’est plus considérée comme un produit pharmaceutique mais comme un simple complément alimentaire. Cette classification comme complément nutritionnel est d’autant plus logique qu’il n’existe aucun effet secondaire indésirable à la vinpocétine.

De nombreuses études scientifiques révèlent que les effets nootropiques (améliorations des fonctions cognitives) et vasodilatateurs de la Vinpocétine sont optimaux à un dosage de 30mg/jour. (Kiss B, Karpati E. Mechanism of action of vinpocetine, Acta Pharm Hung, 1996)

Une étude réalisée de 2001 à 2006 a révélé qu’un traitement à base de Vinpocétine permet d’améliorer l’état de patients souffrant d’acouphènes chroniques. (Hahn et al., Multimodal Therapy for chronic tinnitus, International Tinnitus Journal, 2008)

La Vinpocétine  a  été  administrée  à  des doses de 15 à 35 mg à 18 sujets souffrant d’altérations auditives à des dégrés variables. 8 sujets ont eu une  amélioration  significative  de  leur fonction  auditive  (de  10  à  30  dB  pour quatre d’entre eux et plus de 40 dB pour les quatre autres sujets).  Il y  avait  des  améliorations  mesurables dans la compréhension des paroles, en particulier, lorsqu’il y avait beaucoup de bruit autour des patients. Les résultats étaient meilleurs avec les doses les plus élevées. (American Journal of Clinical Nutrition, 1999; 69: 564-571)

Précautions d’usages:

La vinpocétine n’a pas d’effet secondaire et de contre-indications à des dosages thérapeutiques.

Les effets indésirables observés à des dosages beaucoup plus élevés (180 mg/ jour) peuvent se manifester sous forme de nausées, étourdissements, insomnie, somnolence, sécheresse de la bouche, hypotension, tachycardie transitoire, maux de tête et rougeurs du visage.

Formellement déconseillé aux femmes enceintes ou allaitant.

Les personnes qui ont des antécédents de réactions allergiques ou des réactions d’hypersensibilité à d’autres vinca-alcaloïdes, comme la vinblastine et la vincristine, devraient éviter la vinpocétine.

Les individus souffrant d’hypotension ou d’hypotension orthostatique pourraient voir une légère baisse de leur tension systolique et diastolique et doivent donc être suivis par un médecin lors d’une cure de vinpocétine.

 

VINPOCETYL®_ Protection et amélioration de la fonction auditive

 

 

Laissez un commentaire