Festivals de musique : protéger ses oreilles sans gâcher le plaisir de la fête !

Classé dans : Acouphènes, Audition | 0

Fotolia_129314558_XS Festivals de musique : protéger ses oreilles sans gâcher le plaisir de la fête !

 

L’été est là, avec ses festivals de musique et ses concerts, autant d’occasions de partager de bons moments entre amis et de se laisser aller aux plaisirs de la vie. Et pourtant, il ne faut pas oublier sa santé. En effet, il convient de protéger ses oreilles, souvent soumises à rude épreuve dans ces environnements sonores très bruyants ! Voilà un exemple de commentaires que l’on voit apparaître sur la toile à la suite de grands évènements musicaux ou de simples fêtes locales :
 
« J’ai assisté à un festival de musique il y a 2 semaines et j’ai été exposé à des sons incroyablement forts pendant 3 jours. Depuis, je suis très sensible aux sons et ils semblent me percer les oreilles. J’entends toujours siffler dans mes oreilles. Je n’ai pas pu écouter de la musique ces deux dernières semaines parce que ce n’était pas agréable et même douloureux. Je suis allé voir un ORL hier et il m’a dit que je souffrais d’hyperacousie et d’acouphènes. Il m’a dit que ça allait s’améliorer dans les semaines à venir, mais toutes mes recherches sur Internet disent cela peut devenir permanent. Je n’ai que 17 ans. »
 
Ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres de personnes victimes de traumatisme sonore. Des plus jeunes jusqu’aux plus âgés, chacun peut expérimenter une fois dans sa vie une souffrance au niveau des oreilles, qui peut malheureusement devenir définitive. Le but de cet article n’étant pas de jouer les rabats joies en vous empêchant de faire la fête entre amis ou en famille, mais nous espérons ici vous sensibiliser à la nécessité, voire l’obligation de bien protéger ses oreilles !

Comment empêcher et arrêter vos oreilles de sonner après un concert ?

De par les usages actuels des pratiques musicales (Casque sur la tête (2 à 3 heures par jour en moyenne) trop longtemps et avec des niveaux sonores trop élevés), les jeunes sont de plus en plus tôt touchés par des atteintes auditives.
Les études récentes montrent qu’un jeune sur deux souffre de bourdonnements et de sifflements dans ses oreilles, suite à des expositions sonores inadaptées.

Ainsi, à tout âge, la santé auditive doit être une priorité.

Si aller à un concert pour écouter ses artistes préférés en live, avec un son de qualité est une expérience exaltante, il ne faut pas pour autant négliger la protection de ses oreilles, très sensibles à une telle exposition sonore, car elles vous le feront payer.

Vous entendez un sifflement lointain dans vos oreilles, phénomène connu sous le nom d’acouphènes, après un spectacle de musique ? Il se produit lorsque le bruit fort endommage les cellules qui tapissent l’intérieur de vos oreilles.

L’exposition prolongée aux sons supérieurs à 85 décibels (dB) peut entraîner une perte auditive. Les concerts ont tendance à vous exposer à des sons de 115 dB ou plus, selon votre position. Plus le son est élevé, plus le risque de perte auditive induit par le bruit est haut.

Le son que vous entendez peut être constant ou sporadique. Il peut être un sifflement, un bourdonnement ou un grincement. Dans la plupart des cas, les acouphènes de concerts se résoudront en quelques jours, mais pas toujours !

Fotolia_104688897_XS Festivals de musique : protéger ses oreilles sans gâcher le plaisir de la fête !

Comment arrêter ce son dans vos oreilles ?

 

Il existe des choses à faire pour atténuer le bruit dans vos oreilles ainsi que tout le stress occasionné.

1. Écoutez un  bruit blanc ou des sons relaxants

Les sons ambiants calmes et apaisant peuvent aider à masquer le son dans vos oreilles.

2. Distrayez-vous

Détournez votre attention de ces sons. Écoutez un podcast ou une musique calme. Évitez de jouer ces sons au volume maximum, car cela peut être aussi dommageable pour votre audition que d’assister à un concert.

3. Détendez vous

Le yoga et la méditation sont des méthodes de relaxation utiles pour éliminer le stress ou l’irritation causés par ces sons.

Pour aider vos oreilles

Évitez tout ce qui pourrait faire empirer les acouphènes, comme d’autres bruits forts ou des stimulants comme la caféine.

     Utilisez les bouchons d’oreille si vous savez que vous allez être  exposés à des sons plus forts.

     Surveillez votre consommation d’alcool, qui peut augmenter la circulation sanguine dans votre oreille interne et accentuer vos acouphènes.

Combien de temps peut durer cette sensation?

 

L’exposition occasionnelle au bruit fort peut provoquer des acouphènes temporaires. Ces symptômes disparaissent souvent dans les 16 à 48 heures. Dans certains cas, cela peut prendre une semaine ou deux. Parfois, cette perte auditive peut devenir chronique et s’accompagner d’acouphènes.

Comment puis-je empêcher la survenue de ces bruits dans mes oreilles?

 

La bonne et l’unique solution consiste toujours à adopter une attitude préventive face à des facteurs agressant pour notre santé. La recherche montre que même si les acouphènes disparaissent, il peut y avoir des dommages résiduels sur le long terme.

Pour aider à prévenir l’acouphène

  • Comprenez et anticipez les bruits causant des dégâts auditifs (concert, casque audio, milieu professionnel…)
  • Portez des bouchons d’oreille lors de concerts.
  • Testez votre audition si vous pensez avoir une perte auditive.

http://www.tinnitus-hilfe.ch/fr/tinnitus_analyse/hoertest.php

 

Les bouchons d’oreilles, simples et efficaces

Les spécialistes de l’audition sont unanimes : une exposition à un bruit de plus de 85 décibels peut être nocive pour l’oreille. Ainsi, dans des conditions sonores inhabituelles tels que les festivals, ou les concerts, se prolongeant parfois sur plusieurs jours, le public exposent ses oreilles à des risques réels, nécessitant de prendre des précautions. Les bouchons d’oreilles, plus communément appelés « boules Quies », restent la solution la plus efficace et, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ils n’empêchent en rien l’écoute de la musique. Porter des bouchons ne revient pas à ne pas entendre ni profiter de la musique. Ils agissent simplement en bloquant les fréquences sonores dangereuses mais n’altèrent en rien la qualité du son. Il convient également de ne pas rester à proximité des baffles un long moment, de faire des pauses fréquentes, de bien s’hydrater afin d’assurer la circulation sanguine et de maintenir l’équilibre interne du corps et des oreilles. C’est un devoir d’équiper vos enfants de protections sonores adaptées et du bon sens de vous protéger du bruit !

En conclusion, l’on comprend mieux la nécessité de prendre un soin particulier à notre hygiène auditive en adoptant des comportements plus raisonnables face aux différents bruits qui nous assaillent. Il existe aujourd’hui des moyens efficaces de se protéger.
Découvrez la gamme de protections Anti-bruit haute qualité des Laboratoires BIORL

 

Fotolia_159363813_XS Festivals de musique : protéger ses oreilles sans gâcher le plaisir de la fête !

 

 

Laissez un commentaire