Et vous, où en êtes-vous avec le bruit?

Classé dans : Audition | 0

33-hearing_1676008c.jpg-344x215 Et vous, où en êtes-vous avec le bruit?

 

2-listenR.jpg-150x150 Et vous, où en êtes-vous avec le bruit?

Mieux Entendre ! Comment se protéger du bruit et prévenir la baisse d’audition?

 

 

 

Les sons peuvent se révéler nocifs pour vos oreilles à double titre :

 

  1. Un son trop fort et une exposition prolongée auront pour effet de causer des dommages physiques à votre oreille, entraînant par la suite des problèmes d’audition.
  2. La deuxième conséquence d’une exposition prolongée à un son de forte intensité peut entraîner un choc émotionnel et une situation de stress et de fatigue inexorable. la pollution sonore provoque en premier lieu, une gêne extrême se traduisant rapidement par une douleur de l’oreille.

Troubles de l’audition

Le volume de bruit trop important est l’un des plus grands ennemis de vos oreilles. Les oreilles sont extrêmement sensibles et les lésions irréversibles que le bruit peut engendrer se situent à tous les niveaux de leur structure. Ces dommages sont dus soit à une exposition prolongée à un son trop bruyant soit à un bruit soudain trop intense, l’on parle alors de traumatisme sonore.

Les dommages peuvent être permanents ou temporaires, mais des épisodes répétés de dommages temporaires peuvent causer des lésions permanentes.

Une gêne auditive ne signifie pas cependant nécessairement une perte auditive : Les bourdonnement ou sifflements d’oreille (acouphènes) ainsi qu’une sensibilité physique ou psychologique accrue à certains sons sont également classifiés comme des lésions de l’oreille.

L’acouphène est un son persistant dans les oreilles qui peut être la conséquence d’un traumatisme sonore suite à un concert ou un volume de décibels important. Dans ce cas, les acouphènes s’estompent au terme de quelques heures et une audition normale est rétablie, avec pour risque la réapparition de ces symptômes.

Une perte auditive temporaire se traduit par la sensation d’une légère surdité souvent ressentie à la sortie d’un concert de rock, ou d’une discothèque par exemple. Votre ouïe se remet de ce traumatisme, mais cela dépend de votre temps d’exposition et de l’intensité du son. Une perte auditive permanente peut être progressive, causée par l’exposition au bruit prolongée.

 

 Comment savoir si un son est dangereux pour l’audition ?

eolienne-echelle-de-bruit-dB-ademe.jpg-150x150 Et vous, où en êtes-vous avec le bruit?

 

  • 15 minutes d’exposition non protégée maximum  aux sons supérieurs à 100 décibels.
  • Une exposition régulière de plus d’ 1 minute à des sons de plus de 110 décibels peut engendrer une perte auditive permanente.
  • Une exposition même ponctuelle peut causer une perte auditive permanente.
  • Les sons supérieurs à 85 décibels sont dangereux pour vos oreilles. A titre d’exemple, il s’agit du niveau de décibel d’une tondeuse à gazon.

 

 Stress psychologique

Plusieurs facteurs, notamment les troubles du sommeil, le stress, la fatigue et l’irritabilité et le comportement social ont été attribués à la pollution sonore. Si votre corps réagit différemment selon les sons, les personnes qui sont exposées en permanence à des bruits potentiellement dangereux, il est important d’adopter une attitude de prévention afin d’éviter les effets secondaires de détresse psychologique et physique liée à ces bruits.

 

 Comment agir ?

Il est bien évidemment quasiment impossible de réduire la pollution sonore environnementale. Malgré cela, vous devez apprendre à observer et à gérer les situations de vie quotidienne qui sont génératrices de stress ou d’inconfort pour vos oreilles et tenter soit de réduire votre temps d’exposition à ces sons, soit de vous protéger grâce à des accessoires de protection spécifiquement étudiés.

  • Chez vous

TV, radio, MP3 et systèmes audio. Réglez le volume du son à un niveau raisonnable : vous devriez être en mesure de tenir une conversation même avec le son engendré par votre appareil. Soyez vigilant sur le volume de votre casque MP3 ou dans des espaces confinés comme votre voiture. Si vous utilisez des équipements bruyants, assurez-vous de protéger vos oreilles. Ceci s’applique également lors de l’utilisation de matériel de jardinage ou de bricolage. Vos loisirs également peuvent être dangereux pour vos oreilles (motos, Ball-trap, Chasse, Tir).

  • Sur votre lieu de travail

Fort heureusement tous les environnements professionnels ne sont pas nécessairement bruyants, mais il vaut mieux être vigilant. Le bruit dans les cuisines de restaurant, par exemple, peut être à un niveau élevé, les télévendeurs peuvent être exposés à un bruit intense dans leur casque d’écoute si ceux-ci ne sont pas équipés de brideur de volume périphérique.

Vous l’aurez compris, le bruit est devenu un véritable fléau de notre Société.

Si vous souhaitez conserver le plus longtemps possible vos facultés auditives, pensez à adopter ces quelques conseils et à vous protéger.

19-noise-exposure.jpg-150x150 Et vous, où en êtes-vous avec le bruit?

 

 

 

Laissez un commentaire