prevacou-344x194 Traitement des acouphènesAi-je un espoir de guérir ? C’est une des premières questions que se pose toute personne qui voit des acouphènes apparaître un jour dans sa vie.

Quel traitement contre les acouphènes ?

Même s’il n’existe pas de traitement miracle soulageant rapidement et définitivement les patients atteints d’acouphènes chroniques, la médecine ne s’avoue heureusement pas totalement impuissante.

En effet, deux axes de traitements coexistent :

  • D’un côté la thérapeutique médicamenteuse, avec ses échecs et ses espoirs,
  • de l’autre la prise en charge psychologique (les acouphènes s’accompagnent souvent d’anxiété ou de dépression).

En premier lieu, il est important de savoir que nous ne sommes pas égaux devant la perception des acouphènes. Deux personnes percevant des acouphènes de même intensité, de même fréquence et dont l’audition est identique, peuvent ressentir une gêne totalement différente, l’un ne supportant pas du tout ses acouphènes, et l’autre n’y prêtant pas attention.

Lors de la survenue d’acouphènes, il est possible de détecter deux phases successives :

  • la première est la détection de l’acouphène,
  • la seconde est la perception de l’acouphène.

L’influence majeure des acouphènes est souvent d’induire un comportement de peur, perçu comme une menace. Ainsi, les patients focalisent-ils toute leur attention sur l’acouphène et ne peuvent s’en détourner : la réponse conditionnée aux acouphènes induit un stress, dû à la perte de ce que représentait avant « l’environnement stable ».

La tolérance s’installe à plus ou moins longue échéance selon les patients. On considère que la tolérance est bonne lorsque l’acouphène ne constitue plus un élément intrusif dans la vie des patients, qu’il n’influence plus le comportement social, et que les croyances négatives à l’égard des acouphènes se sont estompées. Toutefois, même si la tolérance est obtenue rapidement, elle peut être sujette à variations.

Traitement et solution contre l’acouphène

Peut-on parler de guérison lorsque la tolérance ou l’habituation est maximale ? La réponse est « oui » lorsque le patient ressent un soulagement et que son obsession envers l’acouphène a disparu.

La prise en charge des patients atteints d’acouphènes est multidisciplinaire : elle allie le traitement somatique à l’aide de produits permettant une diminution du stress et de l’anxiété, le traitement psychologique et dans certains cas l’utilisation d’aides auditives.

  • Tout d’abord il s’agit dans la mesure du possible de faire disparaître les acouphènes, lorsque l’étiologie est découverte. C’est le traitement de la cause. On utilise soit la chirurgie, soit des moyens médicamenteux.
  • Ensuite, tout le traitement doit être orienté vers une amélioration de la qualité de vie des patients, notamment par la prise en charge des symptômes liés aux acouphènes : insomnie, anxiété, dépression.
  • Enfin, favoriser l’habituation et empêcher tout processus allant à son encontre sont des mesures plus spécifiques aux acouphènes.

Si vous percevez des bourdonnements ou des sifflements, consultez immédiatement un ORL. Un traitement rapide, par exemple via l’utilisation d’un traitement naturel des acouphènes, peut vous éviter des troubles irréversibles de l’audition.

Les approches complémentaires se révèlent également importantes : acupuncture, ostéopathie, phytothérapie (action sur le stress qui exacerbe l’acouphène), sophrologie…

Les compléments alimentaires associant extraits naturels, vitamines et minéraux pour améliorer la tolérance à l’acouphène ou pour réduire celui-ci ont également tout leur intérêt et obtiennent des résultats encourageants. En outre, ils permettent de protéger son audition et de diminuer ainsi le risque d’un éventuel traumatisme sonore.

 

DECOUVREZ NOTRE GAMME NATURELLE ACOUPHENES

Un protocole de terrain mis au point et expérimenté par un spécialiste ORL!